Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ukraine: «opération antiterroriste» à Slaviansk

Une « opération antiterroriste » a été lancée à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, ce dimanche 13 avril dans la matinée, a annoncé le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov. Samedi, des séparatistes pro-russes se sont rendus maîtres de bâtiments de la police et des services de sécurité de cette ville de 100 000 habitants. D'autres villes de la région ont connu des événements similaires.



Un homme armé devant le siège de la police à Slaviansk, le 13 avril 2014.
Un homme armé devant le siège de la police à Slaviansk, le 13 avril 2014.

Dimanche, dans la matinée, des hélicoptères survolaient à basse altitude la ville de Slaviansk, où les forces ukrainiennes devaient mener une « opération antiterroriste ». Le ministre de l'Intérieur avait annoncé cette intervention quelques heures plus tôt, recommandant aux habitants « de ne pas sortir et de se tenir éloignés des fenêtres ». L'opération fait suite à l'offensive des séparatistes pro-russe de la veille.

Samedi, il n’avait fallu que quelques heures pour que des hommes en armes prennent de facto le contrôle des lieux. Les routes ont d’abord été coupées par des barrages dressées à l’aide de pneus et de sacs de sable. Plus tard, ce sont les bâtiments de la police et des services de sécurité de la ville qui ont été pris d'assaut. A Slaviansk, ce n’est plus le drapeau de l’Ukraine qui flotte sur les édifices publics, mais bien celui de la Russie.

Un autre assaut des séparatistes a également eu lieu dans une ville encore plus importante, à Kramatorsk (200 000 habitants), où des hommes en armes ont, selon des témoins, attaqué le commissariat central. Des coups de feu auraient été échangés.

La grande ville russophone de Donetsk, fief de l'ex-président Ianoukovitch, n'est pas épargnée par ces tensions. Dans cette agglomération de deux millions d'habitants, samedi, des centaines de militants pro-russes sont également parvenus à pénétrer dans les locaux du siège de la police, sans la moindre difficulté. Les quelques forces anti-émeutes, censées être loyales au gouvernement de Kiev, n'ont pas bougé. Certains de leurs éléments auraient même changé de camp, pour se rallier aux forces pro-russes.

Geoffrey Pyatt, l'ambassadeur des Etats-Unis à Kiev a tweeté que « les assaillants sont équipés d'armes russes et des mêmes uniformes que ceux portés par les forces russes qui ont envahi la Crimée. »

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 13 Avril 2014 - 11:35