Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



VIDEO Case des Parcelles Assainies: Les manifestant surexcités acculent la gendarmerie anti-émeute

Les manifestations continuent de secouer les différents coins de la capitale sénégalaise. En plus des violents affrontements qui ont opposé les talibés tidianes et forces de l'ordre à l'avenue Lamine Guèye, les populations de Cambérène et des Parcelles Assainies se mêlent à la danse. Dans cette localité de la banlieue, les jeunes se sont acharnés sur les policiers malgré la présence de 09 pick-up et de 02 camions. Pour le moment, les 03 personnes blessées dans ces manifestations ont augmenté la furie des manifestants qui acculent les gendarmes anti-émeutes obligés de reculer devant la détermination des jeunes.



La présence des gendarmes anti-émeute et leur imposant matériels n'ont pas suffi pour empêcher les manifestatnts d'assiéger le rond point de la Case des Parcelles Assainies. Pour le moment le trafic reste immobile malgré la mobilisation de 09 pick-up et 02 camions pour disperser les manifestatnts.


A l'heure actuelle, les jeunes procèdent même à l'offensive, en s'attaquant à la gendarmerie anti-émeute dépêchée dans les lieux. Malgré cet impressionnant dispositif matériel, les manifestants ont réussi à repousser les gendarmes de Cambérène jusqu'au rond-point de la Case de l'unité 06 des Parcelles Assainies. Cheikh Mbacké Laye, fils du khalife des layènes est venu à la rescousse pour convaincre les manifestants d'abandonner, mais ces derniers refusent de céder  si certains d'entre eux  qui sont capturés par la police ne sont pas relâchés.


En plus des 09, 02 autres pick-up sont amenés en renfort par les gendarmes. Malgré tout, les manifestants continuent leur offensive, avec des jeunes de la cité Fadia et de Hamo 2 qui sont venus gonfler les rangs de ces derniers qui, grâce à l'atmosphère assombrie par la fumée âcre des pneus brûlés, arrivent à charger des pierres aux gendarmes.


La situation est très compliquée pour les forces de l'ordre car à la place de policiers qui devaient assurer la sécurité dans cette zone, ce sont les gendarmes qui essaient tant bien que mal de contrecarrer les jeunes. Au croisement Cambérène également la tension se vivifie avec l'occupation de la route nationale 1 par les manifestants.

Pressafrik vous livre des images dans quelques instants.


Dimanche 19 Février 2012 - 17:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par mouhamed le 22/02/2012 12:30
Il ne faut pa gatter notr senegal c pour ns tous
Khél dou dieurign loudoul khélate

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter