Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



VIDEO Direct-Zawiya El Hadj Malick Sy : La guérilla se déclenche entre talibés tidianes et forces de l’ordre

La violence a repris de fort belle manière à l’avenue Lamine Guèye de Dakar où les talibés tidianes et les policiers se livrent à une véritable guérilla. Contre la présence d’Ousmane Ngom qu’ils ont confondu avec une autre autorité, les talibés ont commencé à manifester en dehors de la mosquée. Un incident que les policiers n’ont pas hésité à réprimer, ce qui a fait éclater les échauffourées.



VIDEO Direct-Zawiya El Hadj Malick Sy : La guérilla se déclenche entre talibés tidianes et forces de l’ordre
Commme prévu, Serigne mbaye Sy Mansour est venu à Dakar ce dimanche, pour se prononcer sur la profanation dont est victime la mosquée d'El Hadj Malick Sy vendredi dernier par les forces de l'odre. Le rassemblement a viré à la bagarre entre les talibés et la police. En effet, tout est parti de l'annonce de l'arrivée d'une autorité à qui les talibés ont confondu avec le ministre de l'Intérieur Ousmane Ngom.


Ces derniers très en colère contre le ministre n'ont pas mis du temps pour investir l'avenue Lamine Guèye et afficher leur indignation. Une manifestation qui s'est heurtée à la répression des forces de l'ordre. Ce qui a suscité une interruption momentanée de la cérémonie présidée par Serigne Mbaye Sy Mansour et le porte-parole Serigne Abdoul Aziz Sy junior.

A l'heure actuelle, les affrontements se poursuivent et s'intensifient même. Malgré les grenades lacrymogènes, les jeunes surexcités qui n'ont même pas voulu écouter le discours des marabouts répliquent violemment par des jets de pierres. Les confrontations ont atteint un degré supérieur. Les jeunes, scandant "Allahou Akbar",  foncent directement sur les policiers et envisagent de prendre d'assaut le ministère de l'intérieur.

La situation s'empire car les policiers reculent devant la furie des jeunes qui ne cessent d'avancer. Le pire risque de se produire parce que les manifestants se trouvent à quelques mètres du ministère dirigé par Ousmane Ngom. Quant aux forces de sécurité, ils restent sans réaction depuis un bout de temps.


Du côté de la Zawiya, la cérémonie se poursuit sous la présence d'un petit fils du fondateur de la confrérie tidjania, Cheikh Ahmed Tidiane Cheréif. Néanmoins la tension s'intensifie car les policiers qui avaient observé un moment de répit ont recommencé à tirer et cette fois-ci avec des balles à blanc.

Les affrontements baissent d'intensité depuis l'appel à la prière de 14 h. La plupart des talibés ont rebroussé chemin en direction de la Zawiya pour observer la prière de "tisbaar". Les talibés se remettent à l'attaque après une brève pause accordée à la prière.




Dimanche 19 Février 2012 - 13:57


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter