PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Vieux Aïdara : «Qui a intérêt à ce que je ne revienne pas au Sénégal? »

Condamné par contumace à une peine de 10 ans et 138 milliards de francs Cfa d’amende par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Vieux Aïdara, l’ancien directeur général de Canal Info n’en peut plus de cet «exil forcé ». Dans une lettre rendue publique, M. Aïdara se demande s’il n’y a pas une personne tapie dans l’ombre qui craint son retour au Sénégal.



Vieux Aïdara : «Qui a intérêt à ce que je ne revienne pas au Sénégal? »

«Au bout de cinq longues années d'exil forcé, je sollicite publiquement les défenseurs des droits de l'homme que sont messieurs Alioune Tine, Seydi Gassama, Me Assane Dioma Ndiaye afin qu'ils interpellent l'État du Sénégal et plus précisément le ministre de la justice sur ce que je suis en train de subir depuis ma condamnation en 2015 » peut-on lire dans un document signé de Vieux Aïdara parvenu à Pressafrik.com.
 

L’ancien administrateur de d’An Médias de souligner l’incongruité de sa situation qui l’éloigne du Sénégal, d’autant plus qu’il n’était considéré que comme l’homme de paille de Karim Wade et que ce dernier a été gracié par le chef de l’Etat Macky Sall.
 

«La CREI a dans son jugement affirmé que je n'ai commis aucun détournement de deniers publics mais me condamne à une amende de 138 milliards (210 millions d'euros) et 10 ans de prison. Par ailleurs le président de la république du Sénégal gracie le principal condamné ainsi que deux autres mais omet de faire la même chose pour les autres », relève-t-il. 
 

Interpellant le ministre de la Justice d’Alors, M. Aïdara déclare : «Donc si le principal accusé est gracié qu'est ce qui explique le maintien de la condamnation des "complices", qui y a intérêt et pour quelles raisons ? Pourquoi l'ancien ministre de la justice, originaire de la région de Tambacounda avait fait croire au Président Macky Sall que n'ayant pas été détenu, je n'ai pas besoin de grâce présidentielle?»
 

Avant de conclure : «Qui a intérêt à ce que je ne puisse plus revenir au Sénégal ?»


Ousmane Demba Kane

Dimanche 8 Octobre 2017 - 20:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter