Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Viol sur mineure suivi de grossesse: l’imam Khassim Bassirou risque deux ans de prison



Deux ans de prison ferme ! C’est la peine requise contre l’Imam Khassim Bassirou Diouf par le procureur. Attrait devant la barre du tribunal Correctionnel de Diourbel, le prévenu est accusé de viol et pédophilie sur la fille des ses voisins, âgée de 14 ans.

Malheureusement pour le prévenu, la fille est tombée enceinte et a mis récemment au monde un bébé de sexe masculin. Appelée devant la barre, la victime déclare être droguée avant d’être violée. Les faits remontent à la veille du mois de Ramadan dernier. 

« Serigne Khassim est venu nuitamment chez nous au moment où ma sœur M. Cissé et moi terminions de dîner. Il a demandé après ma mère et mon grand frère, je lui ai dit qu’ils n’étaient pas là. C’est là qu’il a pris place sur un banc avant de sortir de sa poche un téléphone portable et une bouteille en nous demandant de boire l’eau qu’il disait bénite. Ma sœur en a bu quelques gorgées et j’ai fini le reste. Au bout de quelques minutes, mes paupières sont devenues lourdes. Puis il est reparti et ma sœur et moi sommes allées nous coucher », a-t-elle raconté. 

Elle a ajouté : « Mais un peu plus tard dans la nuit, malgré l’effet de la drogue qu’il m’avait donnée, j’ai vu Serigne Khasssim sur moi en train de me violer. J’ai eu peur en voyant les draps tachés de sang et je n’ai pas osé raconter l’histoire à mes parents. En réalité, il ne l’ont su que lorsque je suis tombée enceinte ». 

Le prévenu marié à deux épouses et père de quatre enfants, nie les faits et dément les allégations de la fille. Mais, il a été enfoncé par une dame Ndioro Sylla. Selon cette dernière, le sieur M. Diouf lui aurait demandé d’aller intervenir auprès de la mère de sa victime pour qu’elle lui donne la petite en mariage. 

Dans son réquisitoire, le procureur qui écarte la thèse du viol, requiert deux ans de prison ferme contre l’imam pour pédophilie. Chose que l’avocat de la défense, Me Assane Dioma Ndiaye, n’arrive pas à comprendre. Le délibéré est attendu le 18 février 2020, rapporte L'AS. 

Aminata Diouf

Mercredi 5 Février 2020 - 11:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter