Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vol AirAsia: les conditions climatiques compliquent les recherches

De nouveaux corps ont été repêchés en mer de Java dans la zone où a été localisée l'épave de l'Airbus A320 de la compagnie AirAsia. Six dépouilles ont été jusque-là récupérées par les secouristes qui mènent les opérations de recherche dans de très mauvaises conditions climatiques.



Les recherches aériennes ont du être interrompues à cause de fortes pluies et de vents violents, ce mercredi 31 décembre.
Les recherches aériennes ont du être interrompues à cause de fortes pluies et de vents violents, ce mercredi 31 décembre.

Les recherches aériennes ont dû être interrompues à cause de fortes pluies et de vents violents. Les navires sont toujours sur place, mais la visibilité est mauvaise, et complique le travail de recherche. Selon les responsables de l’opération, plusieurs corps ont maintenant été retrouvés, y compris celui d’une femme portant un uniforme d’AirAsia.

Un pilote d’un des avions de recherche a aussi déclaré aux médias locaux que parmi les corps retrouvés, il y avait ceux de trois personnes se tenant par la main.

Les équipes de recherche auraient aussi repéré ce qui semblerait être l’appareil, retourné au fond de la mer mais rien n’a encore été confirmé. La mer de Java n’est pas très profonde - 40 à 50 mètres tout au plus - ce qui devrait faciliter les recherches des plongeurs sur place.

D’autant qu’il est aussi crucial de mettre la main sur les boîtes noires, afin de comprendre l’enchaînement des évènements qui ont amené à la tragédie. « Notre préoccupation est de[les] examiner. [Elles] devraient être dans les parties de l'avion que nous avons retrouvées », a précisé le directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, au cours d’une conférence de presse.

Des débris ont déjà été récupérés, y compris des gilets de sauvetage, une porte de l’appareil, et une valise. Ils ont été trouvés, avec les corps, au large de la côte de Bornéo, à environ 10 kilomètres de la dernière position connue de l’avion.


Rfi.fr

Mercredi 31 Décembre 2014 - 10:01