Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vol de moto: le mécanicien Yoro Ndir condamné à six mois ferme

​Le prévenu Yoro Ndir a comparu, hier, devant la barre du tribunal de grande instance de Dakar pour association de malfaiteurs et vol commis la nuit. Le tribunal l’a condamné à six mois de prison ferme.



 Le mécanicien Yoro Ndir a passé une très mauvaise journée hier. Attrait devant la barre du tribunal de grande instance de Dakar pour répondre du délit de vol commis la nuit, le prévenu a nié tout en bloc. Cela devient de plus en plus fréquent, le tribunal de grande instance de Dakar ne reste pratiquement plus une journée sans avoir à juger une affaire de vol de moto. Cette fois-ci, c’est le pauvre Barthélémy Sarr qui a été victime du vol de sa moto Tmax.

Devant la barre, la partie civile informe que la moto est tout ce qu’il avait et que c’est un bien acquis à la suite d’un dur labeur. « Je veux juste qu’il me dise où se trouve ma moto et je lui pardonne, sinon jamais je ne retirerai ma plainte », a fait savoir le plaignant. Poursuivant ses accusations, il confie que c’est Yoro son voleur car c’est lui que les gardiens ont vu, la caméra de surveillance a montré son image et lui le sait bien. Quant au prévenu, il a tout nié en bloc, soutenant qu’il est un travailleur et non pas un voleur.

A la question de savoir pourquoi il y avait son image sur la caméra de surveillance, il assure qu’il travaille à coté et vient souvent sur les lieux où le vol a été commis. « Je vous jure que je suis innocent et je ne sais pas où se trouve la moto » a nié sans convaincre le prévenu.

Pour l’avocat de la partie civile, le mécanicien est un malfaiteur de très mauvaise foi qu’il a invité à être coopératif pour dire où se trouve la moto. Puis, il a demandé au tribunal de maintenir le prévenu dans les liens de la détention en le condamnant à payer à son client une moto. « Toutes les informations que nous avons montrent que vous êtes coupable. Donc, pourquoi voulez-vous nier les faits » a demandé pour sa part le substitut du procureur en s’adressant au prévenu.

Terminant sa plaidoirie, le maitre des poursuites a demandé au tribunal de condamner le voleur de moto à six mois ferme. « Mon client vous a dit qu’il est un mécanicien et père de famille. C’est un homme honnête et digne qui a le respect de tous ses clients », a plaidé pour sa part l’avocat de la défense. Et de dénoncer un acharnement contre son client pour le discréditer et le mettre en mal avec ses clients. « Ils veulent juste ternir l’image de mon client dans le quartier, mais rien ne prouve qu’il soit l’auteur du vol », a plaidé la robe noire.

Sollicitant du juge de faire une application bienveillante de la loi à son client en le relaxant au bénéfice du doute. Ce, dès lors qu’il n’y a aucune preuve qui établisse qu’il a volé la moto. Le tribunal, au regard des faits, a jugé le prévenu coupable et l’a condamné à six mois de prison ferme. Quant au pauvre Barthélémy Sarr, il na toujours pas retrouvé sa chère moto TMAX, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Vendredi 7 Mai 2021 - 11:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter