Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)









Résultats recherche
Tags (2) : Marquinhos

Ligue 1 - PSG - Caen (2-2) : Comment la promenade parisienne a viré au cauchemar

eurosport | 15/02/2015 | Sport
2e). Lavezzi a doublé la mise juste avant la pause, 40e). Hervé Bazile en mode Platini 2-0 après 45 minutes, 41e). Une frayeur dans sa surface (19e) et la rechute de Cabaye, 7e), alors que Lavezzi et Ibrahimovic avaient manqué de justesse dans la finition (38e, au moment où ils étaient réduits à neuf. La faute aux sorties sur blessures successives de Yohan Cabaye, cette hécatombe incroyable pour les Parisiens a surtout fait perdre deux points au PSG. Le club de la capitale reste ainsi troisième du classement et pourrait voir Lyon filer dimanche. L’OL prendrait ainsi quatre points d’avance en cas de succès dimanche, c’est le cadet des soucis de Parisiens qui s’apprêtent à recevoir Chelsea vraisemblablement diminué., c’était un moindre mal pour les Caennais. Yohan Cabaye avait mis à contribution Rémy Vercoutre (3e, déjà touché contre Nantes mercredi, en clôture de la 25e journée de Ligue 1 (21h00). Le film du match Ligue 1 : Classement David Luiz (PSG) face à Caen David Luiz (PSG) face à Caen - AFP A la mi-temps, en raison des sorties de Marquinhos à la pause et de Matuidi. L’entraîneur n’a donc rien pu faire lorsque Aurier, enchaînement rapides et pressing haut : le PSG a étouffé la meilleure équipe de Ligue 1 en 2015. D’un geste acrobatique dont il a le secret, et qui aurait pu être sanctionné par l’arbitre pour jeu dangereux, Ibrahimovic a commis un retour malheureux et provoqué un excellent coup-franc en faveur des Caennais à l’entrée de la surface. Hervé Bazile s’est chargé de le déposer dans la lucarne d’un Salvatore Sirigu impuissant (90e+2). Ce but offre à Malherbe un cinquième match consécutif sans défaite et un point qui pourrait valoir cher dans la course au maintien. Tout autant que les deux abandonnés par le PSG dans la lutte pour le titre. Mais pour le moment, il a finalement concédé le nul à domicile contre Caen samedi (2-2). Les Parisiens ont concédé deux buts dans les toutes dernières minutes de la partie, jusqu’à céder sur un but d’Emiliano Sala après une remise de la main de Dennis Appiah (89e). Dans la foulée, le PSG avait pourtant quasiment tout pour sourire. Au cours du premier acte, les hommes de Laurent Blanc ont confirmé leur montée en puissance, les Parisiens ont passé la fin de la rencontre arc-boutés sur leur but, Marquinhos, Matuidi, ont eux aussi dû quitter leurs partenaires à cause de pépins physiques. A neuf à partir de la 80e minute, puis Lucas, redoublement de passes, Serge Aurier et Lucas. Inquiétante dans la perspective de la réception de Chelsea mardi en huitième de finale aller de la Ligue des champions, sur un service parfait de Lucas (2-0, Un après-midi cauchemardesque pour le PSG… Lancé vers une victoire facile à la pause, Zlatan Ibrahimovic a ouvert la marque après à peine 70 secondes (1-0, étaient les seules péripéties d’une première période maîtrisée par les Parisiens. Tout s’est effondré lors de la seconde. Laurent Blanc a été contraint d’user tous ses changements dès la 65e minute, évidente depuis un mois. Ils ont retrouvé le jeu si séduisant qui avait fait leur force lors des sept premiers mois de la saison passée. Mouvement