Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



1er mai: affrontements en marge de la manifestation parisienne



1er mai: affrontements en marge de la manifestation parisienne
Macron répond à Le Pen
"Face aux injures et à l'obscénité du Front national, nous allons refonder" le pays, a lancé Emmanuel Macron.

"Avec sa grossièreté bien connue", la candidate du Front national "a parfaitement résumé la situation" à la mi-journée en disant "c'est En marche ou crève", a-t-il ajouté devant plusieurs milliers de personnes réunies à La Villette, à Paris. "Elle a raison: En marche, c'est nous!"

Heurts aux abords de la place de la Nation
La manifestation rejoint dans un silence un peu surréaliste la place de la Nation à Paris. Cela sent le gaz lacrymogène aux abords de la place, rapportent des journalistes de l'AFP. Des affrontements éclatent entre policiers et manifestants qui jettent bouteilles et cailloux contre gaz lacrymogène. 

Matthias Fekl appelle au calme 
Le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a appelé "au calme et à la responsabilité de tous" après les affrontements à Paris dans lesquels quatre policiers ont été blessés. 

Des policiers et gendarmes mobiles ont été "pris à partie et agressés par plusieurs dizaines d'individus, visés par de nombreux cocktails Molotov", a-t-il déclaré dans un communiqué, louant la "parfaite maîtrise" et le "grand professionnalisme" des forces de l'ordre, qui ont permis "jusqu'à maintenant de contenir les troubles et de ramener le calme". 

Le ministre a condamné "avec la plus grande fermeté" ces "violences intolérables".

Une policière blessée
En plus des trois CRS blessés, une policière de la CSI (compagnie de sécurisation et d'intervention) a eu des blessures importantes à la main en manipulant une grenade lacrymogène, indique une source à la préfecture de police.

Quatre interpellations
Quatre personnes ont été interpellées depuis le début de la manifestation parisienne pour port d'arme prohibé, violences à agents de la force publique et dégradations, indique une source à la préfecture de police.


Des vitres de l'opéra Bastille brisés
Le cortège de tête est passé devant l'opéra Bastille dont des vitres ont reçu des jets de projectiles, selon des journalistes de l'AFP.

Trois CRS blessés
Trois CRS ont été blessés dans des affrontements avec des manifestants à Paris "dont un sérieusement suite à des brûlures" causées par des "jets de cocktails Molotov", précise la préfecture de police.
Dans un premier temps, la police a fait état de deux CRS blessés. 




Deux CRS blessés
Des affrontements entre jeunes cagoulés et CRS en marge de la manifestation parisienne ont fait "deux blessés" parmi les forces de l'ordre, selon la préfecture de police.

"Des individus masqués et cagoulés ont jeté des projectiles et des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre", qui ont répondu en faisant "usage de grenades lacrymogènes", et "il y a eu deux CRS blessés", a indiqué la police.

1er mai: affrontements en marge de la manifestation parisienne


actu.orange.fr

Lundi 1 Mai 2017 - 17:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter