PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




200 élèves prêts à entreprendre, grâce au programme "Mini Entreprise" de Junior Achievement



Des étudiants du Centre Sénégal-Japon présentant leur projet d'entreprise au programme "Mini Entreprise"
Des étudiants du Centre Sénégal-Japon présentant leur projet d'entreprise au programme "Mini Entreprise"
Aidez les élèves sénégalais à entreprendre dès le lycée. C'est la mission que s'est assignée l'organisation "Junior Achievement", qui a lancé le programme "Mini Entreprise" dans le but d'initier 200 jeunes élèves des lycées de Mbao et de Thiaroye, au processus de création et de gestion d'une mini entreprise.
Soutenu par l'Ambassade des Usa à Dakar et un Conseil d'administration composée de Citybank, Ecobank et de Madame Marième Badiane, ministre conseillère du président de la République Macky Sall, Junor Achievement Sénégal a relevé le défi de cultiver l'esprit d'entreprise dans le quotidien de centaines d'élèves sénégalais.

Samedi, l'organisation d'origine américaine a procédé à la remise des attestations à des centaines d'élèves qui ont rivalisé en vision entrepreneuriale. Ce qui fait dire à la Directrice exécutive de ladite organisation, Fatou Samb Niang, qu'"avec d'énormes difficultés et beaucoup de prouesses, ils ont arrivées à matérialiser des idées géniales en action concrète pour simuler une réelle possibilité de générations de revenus. Au long du processus, ils ont fait montre de leur goût d'entreprendre et de leur persévérance, des qualités importantes de l'entrepreneuriat".

Pourquoi le pari de l'entrepreneuriat en milieu scolaire ?
La Directrice exécutive de l'Ong Junior Achievement Sénégal, a pendant son intervention, expliqué la pertinence du choix d'introduire l'entrepreneuriat en milieu scolaire. Selon Fatou Samb Niang, "en cette période d'envol économique, de récession mondiale, ce n'est pas un péché d'apprendre à sa jeunesse comment tirer son épingle du jeu". 
Elle se réjouit d'ailleurs que la directive numéro 1 du conseil présidentiel de juillet 2015 ait promu l'introduction de l'entrepreneuriat en milieu scolaire, car dit-elle, "l'enseignement trop général ne produit souvent plus d'administrateurs que d'entrepreneurs chargés d'innovations et créateur de valeurs ajoutées". Raison pour laquelle l'alternative de Junior Achievement "s'offre à notre continent très riche en opportunités. C'est donc très important de développer l'esprit d'entreprise, le goût d'entreprendre, car ceci emmènera les jeunes à identifier les opportunités économiques qu'offrent leurs localités et à booster le développement économique par l'entrepreneuriat".

La cérémonie de remise des attestations a été aussi l'occasion pour les élèves des lycées de Thiaroye, Mbao et des étudiants du Centre de formation technique et professionnel (Cfpt Sénégal-Japon) de présenter au public leurs différents projets novateurs portant sur le recyclage des sachets plastiques, une application mobile pour retrouver un porte-clé perdu, un système d'arrosage automatisé, entre autres projets
 

AYOBA FAYE

Lundi 19 Février 2018 - 00:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter