Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Abdoulaye Wilane et Omar Faye se «vident» sur Me Wade et son FESMAN



Abdoulaye Wilane et Omar Faye se «vident» sur Me Wade et son FESMAN
Certaines personnes sont très remontées contre l’organisation du 3e festival des arts nègres au Sénégal en cette période. Il durera du 10 au 31 décembre 2010.
C’est le cas du maire de Kaffrine, par ailleurs porte-parole adjoint du parti socialiste qui dénonce un gaspillage des deniers publics.
«Nous dénonçons un gaspillage sans précédent dans l’histoire des deniers publics au Sénégal avec l’organisation du Festival mondial des arts nègres», a pesté Abdoulaye Wilane dans les colonnes de nos confrères du Populaire.
«50 milliards ont été dépensés pour une manifestation confiée de nouveau à un enfant du Président Wade», a révélé l’ancien Président des jeunes cadres du Parti socialiste qui note «que cette gabegie financière qui entoure l’organisation de ce festival est une insulte au peuple sénégalais».
C’est la même colère du côté du chef de fil du mouvement de Leeral Askan wi. «A chaque fois que le pays a faim, à chaque fois que le pays a des problèmes d’électricité, au moment où les prix des denrées de première nécessité flambent, le Président appelle les Sénégalais à danser», s’est emporté Omar Faye.
«On ne peut pas continuer à danser parce que cette période du Festival mondial des arts nègres est minée parle cherté de la vie, l’augmentation du prix de l’huile, les coupures de courant, la destruction des entreprises, (…) », a encore ajouté l’enfant de Rufisque qui relève des contradictions dans le discours prononcé par Me Wade au cours de l’ouverture du FESMAN.
«Dans son discours, Wade a indiqué que le noir doit croire en lui-même mais il est le premier à ne pas le croire», fait-il remarquer. «Tous les travaux du FESMAN sont effectués par des blancs alors que l’expertise noire est reléguée au second plan (…)», a développé le conseiller municipal de Rufisque.

Charles Thialice SENGHOR

Lundi 13 Décembre 2010 - 10:03


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter