Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après des résultats mitigés, Free lance une OPRA, Niel se positionne pour 72% du capital



Après des résultats mitigés, Free lance une OPRA, Niel se positionne pour 72% du capital
Après avoir vu sa cote baisser sur fond de performance commerciale mitigée ces derniers mois, l'opérateur de Xavier Niel tente de redresser la barre. Sa maison-mère Iliad a annoncé ce mardi matin un projet d'offre publique de rachat d'action (OPRA) d'un montant de 1,41 milliard d'euros, soit environ 20 % du capital.

Cette opération doit notamment permettre aux actionnaires souhaitant sortir du groupe d'obtenir 120 euros par action, soit une prime de 38 % par rapport à la moyenne sur trois mois. Bien qu'ouverte à tous les actionnaires, l'opération permettrait à Xavier Niel de détenir jusqu'à 72 % du capital, contre 52 % aujourd'hui. L'annonce a été aussitôt très bien appréciée en Bourse, le titre Iliad progressant de presque 20 % à l'ouverture.

11,6 millions de titres en vente


L'offre publique de rachat a été déposée ce matin à l'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme des marchés. Illiad la soumettra ensuite au vote des actionnaires, lors d'une assemblée générale extraordinaire le 20 décembre. Les résultats seront ensuite publiés le 16 janvier prochain.

« Ce projet répondait aux attentes de certains actionnaires, a commenté Thomas Reynaud, DG d'Iliad, lors d'une conférence téléphonique ce mardi matin. On offre une porte de sortie à ceux qui le souhaitent avec une forte prime. Mais chaque actionnaire est libre de bouger ou non. Ceux qui au contraire veulent relever se relever au capital d'Iliad peuvent le faire dans les mêmes conditions. »

Iliad explique que l'offre est sans impact pour le bilan de la société. L'opération est en effet financée par une augmentation de capital, d'un même montant et au même prix, et garantie par Xavier Niel. « On ne la finance pas par de la dette, mais par une opération de capital. Concrètement, la société rachète 11,6 millions de titres, et on en émet 11,6 millions » explique Thomas Reynaud.

Gain sur le fixe, perte sur le mobile

Cette annonce intervient alors que Free a enregistré des résultats en demi-teinte ces derniers mois. Au troisième trimestre, d'après les chiffres publiés ce mardi matin, l'opérateur revient dans le vert dans le fixe où il recrute à nouveau des abonnés : 32.000 nouveaux clients l'ont rejoint sur la période.
 
Ce retour à la croissance est surtout tiré par la fibre. Avec 210.000 recrutements nets, Free enregistre même la meilleure performance tous opérateurs confondus. 24 % de sa base d'abonnés fixe est désormais fibrée, ce qui place l'opérateur presque au niveau d'Orange (26 %), le plus en avance sur cette technologie.

Mais en revanche, sur le mobile, Free continue de perdre des abonnés, 18.000 abonnés sur le trimestre. L'opérateur explique cependant qu'il s'agit surtout des « clients à 2 euros, ou ultra-discountés » et qu'il continue de recruter des abonnés à plus haute valeur ajoutée. Free a ainsi recruté 150.000 nouveaux abonnés à son forfait 4G en illimité.

Au global, le chiffre d'affaires de Free progresse de 3,3 % au troisième trimestre et de plus de 8 % au niveau du groupe, en comptant l'Italie. De l'autre côté des Alpes, l'opérateur a recruté 700.000 nouveaux abonnés grâce au « bouche à oreille » qui selon Thomas Reynaud commence à s'installer.
Avec les échos 

Jean Louis DJIBA

Mardi 12 Novembre 2019 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter