Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après la fusillade qui a fait un mort, Barthélémy Dias convoqué par la police

Barthélémy Dias est convoqué au commissariat de police ce vendredi, pour s’expliquer sur la bataille mortelle qui a rythmé sa mairie, ce jeudi. Pour se défaire de l’assaut d’un groupe de nervis, le jeune socialiste avait ouvert le feu sur les visiteurs, occasionnant la mort de l’un d’eux dénommé Ndiaga Diop.



Après la fusillade qui a fait un mort, Barthélémy Dias convoqué par la police
Le maire de SICAP Baobab pour sa part, affirme n’avoir pas reçu de convocation dans sur la perte de vie d’un des nervis. « La police n’est pas venu chez moi pour me cueillir, je n’ai reçu aucune convocation, je ne suis pas un bandit, je ne suis pas un fugitif. Le commissaire central qui est un oncle pour moi m’a passé un coup de fil pour me demander si je pouvais passer pour le voir. Malheureusement je lui ai dit que ce ne sera pas possible ce soir (jeudi) à cause de la préparation de la manifestation du M23 », a-t-il laissé entendre au micro de la RFM.
 
Toutefois, Barthélémy Dias se désole de la tournure des évènements qui se sont soldés par une mort d’homme. Cependant « je n’ai de compte à rendre à personne, j’ai été agressé dans un pays qui se dit être un pays de droit et j’étais en situation de légitime défense », se défend le maire de la commune d’arrondissement de SICAP, Mermoz, Sacré Cœur.
 


Vendredi 23 Décembre 2011 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter