Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après une année de disette Covid-19: la Fiara rouvre ses portes pour sa 21ème édition

​La cérémonie de lancement de la 21e édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fiara 2021) s’est tenue récemment au niveau du Cices. Elle a été présidée par le directeur général du Cices en compagnie des différents partenaires dont le CNCR et l’Asprodeb. Au cours de la cérémonie, les organisateurs de la Fiara ont annoncé la tenue de cette manifestation du 20 mai au 08 Juin dans l’antre du Cices.



Après une année de disette Covid-19: la Fiara rouvre ses portes pour sa 21ème édition
La Fiara va rouvrir ses portes durant la période du 20 mai au 08 juin prochain. Après une année au cours de laquelle, la manifestation ne s’est pas tenue du fait de la pandémie de la Covid 19, la Fiara va sceller les retrouvailles cette année. Le Directeur général du Cices, Saliou Keïta qui présidait la cérémonie de lancement a soutenu que la structure qu’il dirige a pour mission de faire la promotion et l’expansion économique du Sénégal dans tous les secteurs d’activités sous toutes ses formes par l’organisation de salons et de foire.

« Le Cices et la Fiara, c’est une histoire qui date de 11 ans donc une relation solide de complémentarité (…) l’état des lieux de notre feuille de route nous a indiqué de nouvelles orientations pour répondre aux attentes du grand public c’est-à-dire le secteur privé » a-t-il révélé.

Lors de son discours, le directeur général du Cices a fait comprendre à l’opinion que le thème de la foire de cette année portera sur l’élevage qui constitue une niche d’emplois pour les jeunes. Le secrétaire général du CNCR, Mouhamadou Moctar Mbodj a fait un diagnostic sur le chômage des jeunes qui porte sur la formation et l’accès au capital.

Prenant la parole en dernière position, le directeur général de la Fiara, Pape Abdou Fall croit que les 21 ans de présence de son organisation dans la scène de l’événementiel sont l’aboutissement de pratiques et de réflexions soutenues « pour mettre en chantier et conduire un événement aussi important et porteur d’espoir que la Fiara, une foire d’intégration sous régionale des peuples et des économies rurales et agricoles dont la spécificité est qu’elle est conçue par et pour les producteurs au profit des exploitations familiales ».

A en croire Pape Abdou Fall, les organisateurs se penchent aujourd’hui sur l’emploi des jeunes dans le développement local durable. « C’est pourquoi le thème de cette édition est : « Rester ici, travailler ici et réussir ici », un slogan porteur d’espoir pour les jeunes face aux enjeux et défis de l’émigration a-t-il expliqué. « De 60 exposants, à la première édition, la Fiara accueille aujourd’hui annuellement entre 500 et 800 exposants, y compris les services d’accompagnement de la production, entre 125 et 19 pays ainsi que les délégations officielles du Cameroun, de la Guinée Equatoriale et de l’état de Sao Paulo du Brésil » a poursuivi Pape Abdou Fall.

Il a aussi invité les pays limitrophes à cesser les tracasseries frontalières pour les exposants qui viennent surtout du Niger, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Mercredi 19 Mai 2021 - 13:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter