Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Arène nationale: Des lutteurs sanctionnés se portent volontaire pour la réparation des sièges saccagés

Le dimanche 11 avril 2021, plusieurs actes de vandalisme ont été perpétrés à l’Arène nationale de Pikine. Des supporters ont été filmés en train de saccager des sièges. Leurs actes d’indiscipline ont été imputés à leurs lutteurs qui ont été suspendus. Ces derniers se sont portés volontaires pour aider à la réparation des sièges saccagés, rapporte le journal « Les Echos ».



Arène nationale: Des lutteurs sanctionnés se portent volontaire pour la réparation des sièges saccagés
Les gradins de l’Arène nationale du Sénégal, réservée au monde de la lutte, ont été transformés en champ de bataille, dimanche 11 avril dernier. Les actes d’hooliganisme étaient encore une fois au rendez-vous dans le cadre de la journée des Espoirs organisée par Mouniang Production.

Des sièges ont été arrachés, saccagés et jetés dans l’enceinte de l’arène par des fans de lutteurs mécontents. Le Comité national de gestion de la lutte (Cng) les a suspendus et compte les poursuivre en justice.

Des mesures disciplinaires ont été prises et concernent particulièrement les lutteurs, Mamadou Sèye dit Boy Diop, Adama Dione fils, Lansané, Modou Diop Nguel Koki, Thiate, Limousine, Cheikh Ndiaye Super Diamono. Ils sont suspendus pour deux ans dont un an avec sursis avec interdiction d’accès à l’Arène nationale et rétention de leur reliquat.

Le lutteur Chieikh Ndiaye Super Diamono de l’écurie Mor Fadam, dont les supporters ont été cités parmi les hooligans qui avaient mis à sac une partie des tribunes s’est rendu sur les lieux avec son staff pour réparer les sièges.

Selon Cheikh Tidiane Sarr, directeur des infrastructures, la présence des lutteurs et de leurs staffs pour les travaux de réfection des sièges de l’Arène nationale est purement volontaire. « Après cet évènement malheureux, le ministre des Sports avait reçu les promoteurs et le bureau du Cng. Au sortir de ces rencontres, tout ce monde avait regretté le geste, c’est que les acteurs voulaient participer à la remise en état. Même les fautifs avaient reconnu et ont voulu participer à la réparation », explique Cheikh Sarr.

Concernant les travaux, le directeur des infrastructures indique : « ils ont effectivement démarré ce lundi. On a engagé un menuisier professionnel qui encadre aussi tous les participants. C’est une bonne volonté, tout le monde participe, les lutteurs, les promoteurs, les amateurs en rapport avec le Cng ».

Moussa Ndongo

Mercredi 12 Mai 2021 - 11:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter