Assemblée nationale: un "combat de boxe" entre députés évité de justesse

L’Assemblée nationale a failli être le théâtre d’une bataille rangée entre députés lundi. Et pour cause, l’examen du projet de loi portant sur le parrainage qui n’est pas très apprécié par les députés de l’opposition a poussé ces derniers à demander son retrait pur et simple. Ce que la majorité ne voulait pas entendre parler, conduisant les uns et les autres à se radicaliser et à échanger des propos aigres-doux qui ont failli conduire à un combat de boxe.



Assemblée nationale: un "combat de boxe" entre députés évité de justesse
L’examen du projet de loi portant sur le parrainage en commission, lundi, n’a pas été de tout repos. En effet, les parlementaires de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle ont procédé à des échanges de propos aigres-doux qui laissent présager de ce que ce sera le 19 avril prochain, date de son passage en plénière.

La colère des députés de la majorité a été suscitée par leur camarade du groupe parlementaire «Liberté et Démocratie », Mamadou Lamine Diallo. Ce dernier, qui a accusé ses camarades de voter «bêtement» cette loi, a été prié par le président de la commission, Seydou Diouf de retirer ses propos qui portent atteinte à leur intégrité.

Le leader de Tekki ayant refusé, Me Djibril War (Benno bokk yakaar) est entré dans la danse en demandant à M. Diouf d’exclure Dr Diallo de la salle comme le lui permet la loi. Mais c’était sans compter avec Serigne Bara Doly Mbacké (opposition) qui a échangé avec l’avocat des propos amers.

Cette animosité entre députés de l’opposition et de la majorité présidentielle donne une petite idée des positions qui se sont radicalisées concernant cette loi sur le parraine. Laquelle animosité risque d’atteindre son sommet le 19 avril prochain, date retenue pour l’examen de cette loi en plénière.
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 17 Avril 2018 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter