Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Attentat de Berlin : le suspect identifié comme le Tunisien Anis Amri, 24 ans

Après avoir relâché un premier suspect, la police allemande recherche désormais un Tunisien dont les papiers d'identité ont été retrouvés dans le camion-bélier.



La chasse à l'homme continue en Allemagne après l'attentat du marché de Noël de Berlin. Après avoir libéré un premier suspect, la police allemande est à la recherche d'un Tunisien dont un document d'identité a été retrouvé dans le camion, selon plusieurs médias allemands. Cet homme est connu des services de police pour des coups et blessures mais il a disparu avant d'être jugé. Il est en outre considéré comme dangereux car lié à «un grand réseau islamiste», selon Bild.

Devant les journalistes, le ministre de l'Intérieur allemand s'est contenté de confirmer qu'un nouveau suspect était recherché et qu'il était soumis depuis minuit à un mandat d'arrêt et de recherche pour l'Allemagne et pour l'espace Schengen. Le ministre de l'Intérieur de Rhénanie-Nord-Westphalie, Ralf Jäger, a ensuite déclaré que l'homme était déjà suspecté de préparer une attaque avant l'attentat de Berlin. Il avait été signalé au centre allemand de lutte contre le terrorisme le mois dernier.
 

L'homme est connu sous trois identités, dont celle d'Anis A., et trois âges différents. Il serait originaire de Tataouine, dans le sud de la Tunisie. «Une ou plusieurs personnes» responsables de l'attentat «sont en fuite (...) avec une arme», sans doute celle qui a servi à tuer le chauffeur routier polonais en titre du camion ayant servi à l'attentat, a précisé le chef de la police, Klaus Kandt. La police a indiqué examiner plus de 500 indices, parmi lesquels des traces ADN retrouvées dans le camion, des images de vidéo-surveillance et des témoignages divers.

Un document remis à un migrant retrouvé dans le camion
Les enquêteurs ont retrouvé ce document d'identité sous le siège du conducteur dans la cabine du poids-lourd qui a délibérément foncé sur des chalets en bois d'un marché de Noël très fréquenté, tuant 12 personnes. L'attentat a été revendiqué par les djihadistes du groupe Etat islamique.
 
Le papier d'identité retrouvé dans le camion est un document remis à un migrant dont la demande d'asile a été rejetée sans pour autant qu'il puisse être expulsé. Il a été émis par les autorités locales de Kleve, une ville de Rhénanie du Nord-Westphalie, située à la frontière avec les Pays-Bas, selon le quotidien régional de Mayence.
 
La Tunisie est l'un des plus gros fournisseurs de combattants étrangers aux mouvements djihadistes. Quelque 5500 Tunisiens sont partis combattre en Syrie, en Irak ou en Libye. C'était aussi un ressortissant tunisien qui avait précipité un camion dans la foule à Nice le 14 juillet dernier, faisant 86 morts. Là aussi, l'attentat avait été revendiqué par le groupe EI.

leparisien.fr

Mercredi 21 Décembre 2016 - 15:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter