Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bataille mortelle à la mairie de Barthélémy Dias : La police a-t-elle failli à sa mission d’intervention ?

La police a-t-elle réellement joué son rôle dans l’attaque survenue le 22 décembre à la mairie de SICAP-Mermoz-Sacré cœur ? En effet, au moment de la fusillade qui a occasionné la mort d’un nervi nommé Ndiaga Diop, trois officiers de police seulement étaient sur les lieux. Pourquoi l’absence d’un important dispositif policier, pourquoi cette passivité policière…sont des questions qui ont incité le journaliste Madiambal Diagne, à dire que « la police a failli par rapport à son devoir d’intervention au moment précis où les faits se déroulaient ».



Bataille mortelle à la mairie de Barthélémy Dias : La police a-t-elle failli à sa mission d’intervention ?
 A cet effet, pense le directeur d’ « Avenir Communication », « autant une procédure judiciaire doit être ouverte, autant une enquête administrative doit  se faire pour rechercher les responsables administratifs dans cette affaire parce que la responsabilité  de la police est engagée ».
 
 Invité de l’émission « Remue-ménage » de la RFM ce dimanche, Madiambal Diagne a dénoncé le manque d’anticipation de la police, car les policiers « ne devraient pas être que trois », déplore-t-il, avant de constater que « quand les gens étaient venus chez Abdoulaye Bathily, on a appelé la police, quand ils se sont rendus chez Barthélémy Dias, on a appelé la police. Les policiers qui ont quitté le commissariat central pour venir à Baobab et le commissaire de Dieuppeul qui est venu en personne à Baobab devraient venir avec des renforts ». Par conséquent, pense M. Diagne, « il n’y aurait pas cette mort d’homme s’ils étaient venus avec des renforts et si la police n’était pas passive ».


Dimanche 25 Décembre 2011 - 12:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter