Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM








PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Bilan saison de lutte 2010-2011 : Ils ont brillé par leur absence

Ils ont été les grands absents de la saison. Très attendus, les lutteurs Thieck, Super Etoile, Yékini Jr et Baboye ont finalement passé une année blanche. Au grand dam de leurs supporters. La saison à venir sera peut-être porteuse d’espoirs.


Thieck : la traversée du désert
Depuis sa défaite contre Tapha Tine, en 2009, le chef de file de l’écurie Pikine Mbollo n’a plus noué son « nguimb ». Une traversée du désert qui n’est pas du tout étrangère à ses mauvaises prestations. En effet, avant son dernier revers devant le géant de l’écurie Baol Mbollo, le garde du corps de l’ancien capitaine de l’équipe nationale de football, El Hadj Diouf, a été battu en 2008 par Bombardier. La saison dernière, des démarches étaient entreprises pour monter son combat contre Soulèye Dop. Une affiche qui s’imposait, selon bon nombre d’observateurs, dans la mesure où les deux lutteurs relevaient chacun d’une défaite. Autre dénominateur commun, les deux lutteurs se sont forgé une réputation de puncheur. Au finish, les discussions n’ont pu aboutir.

YEKINI JUNIOR : le coup dur de Tonnerre !

Yékini Junior, le protégé de Yakhya Diop, fait partie des absents de marque de la défunte saison. Après une défaite par Ko devant Tonnerre de Pikine Mbollo, le 30 mai 2010, le lutteur voulait rebondir lors de son duel devant Santang Gning de Mbour. Mais hélas, ce combat n’a pu se tenir pour cause de blessure du compagnon d’écurie de Bombardier. Un coup dur pour Yékini Jr qui voulait au moins décrocher un combat et assurer son retour en force après sa terrible défaite contre Tonnerre. Son revers lui est resté au travers de la gorge, et avait surpris tout son encadrement. Son combat avorté contre Santang, ficelé par Gaston Mbengue tout juste après le combat entre Yakhya Diop Yékini et Bombardier, aurait pu être une grande occasion pour Yékini Jr de revenir en force. Malheureusement, il a passé une année blanche. Déjà en retard comparé à Tapha Tine, Lac de Guiers 2 avec qui il a partagé un Claf, même si durant cette compétition il s’était également très mal comporté, Yékini Jr se doit de trouver au moins un combat la saison à venir afin de rattraper le peloton.

Super Etoile : un lutteur craint ?

Au détour d’une conversation, Max Mbargane, le mentor de Super Etoile, rappelait que des lutteurs comme Gouye gui et même Double Less 2 avaient refusé, l’année dernière, d’en découdre avec son protégé. Une attitude qu’il ne comprenait pas, car ces lutteurs précités avaient préféré honorer d’autres contrats. Et pourtant, pour la saison 2009-2010, Super Etoile avait remporté le Claf organisé par Gaston Mbengue en venant à bout de Garga Mbossé, en finale. Dès lors, on ne comprenait pas pourquoi, bardé du titre de champion du Claf, il peinait à trouver un combat. Peut-être que ce sont ses poings ravageurs qui font détaler ses potentiels adversaires. Sur neuf succès, quatre ont été acquis par Ko. Le défunt Tampon Ndao de Diourbel et Santang Gningue comptent parmi ses victimes. On peut ajouter également sur cette liste Douglas de l’école de lutte Balla Gaye qui, lors du Claf, a été aplati par un crochet droit ravageur du pensionnaire de Lansar. Lors de cette même compétition, il récidiva en venant à bout de Malaw Séras de l’écurie Pikine Falaye Baldé par Ko. Et jusqu'à présent, Super Etoile attend. Peut-être que cette année, il pourra trouver un combat.

Baboye : le « Lion » a perdu de sa superbe

Dans un passé pas très lointain, il faisait le bonheur des amateurs qui soutenaient que Balla Bèye 2 était un lutteur qui respecte son contrat, attaque son adversaire et fait preuve d’une grande bravoure. En somme, durant les combats du « Pikinois », on ne s’ennuyait pas. C’est dans ce sens que sur son tableau de chasse, on retrouvait des lutteurs comme Bombardier, Gris Bordeaux, entre autres. Mais, depuis quelques années, ce lutteur est en passe de servir d’escalier à la jeune génération. Sa dernière victoire remonte à son duel, en 2008, face à Gris-Bordeaux. Et depuis lors, Yékini puis Balla Gaye 2, le jeune loup aux dents acérées, sont venus lui rappeler qu’il est un « Lion » sans crocs. Ce qui fait que maintenant, tous les lutteurs qui sortent de victoire et cherchent à gravir un palier supérieur le défient. Comme Papa Sow, après avoir battu Tonnerre ou Ness, après sa victoire sur Boy Kaïré.

Par Absa NDONG, Diégane SARR et Amadou Maguette NDAW



Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019