Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Cameroun: municipales et législatives ne suscitent pas l'engouement

Le 9 février, les Camerounais sont appelés aux urnes pour les élections législatives et municipales. Si la campagne pour ce double rendez-vous électoral est ouverte depuis plus d'une semaine, elle est loin d'emballer les potentiels électeurs, dans un contexte marqué par ailleurs par l'appel au boycott de certains partis d'opposition.



À quatre jours à peine d'un double scrutin au Cameroun, beaucoup comme Janvier ne savent toujours pas s’ils iront voter ou pas. La faute à une campagne qu’ils estiment globalement timide. « Je n’ai aucune proposition, déplore-t-il. J'ai su dans les médias que les différents partis devaient faire du porte-à-porte pour proposer un ensemble de choses. Jusqu’à présent, je n’ai reçu personne. Actuellement, je me pose encore des questions. Je veux bien voter mais je ne sais pas encore pour qui ».
 
Pauvreté des offres
 
Outre cette pauvreté des offres des candidats, Wilfried impute cette morosité au retrait de la compétition du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). « Depuis l’abstention du MRC, le jeu est biaisé à mon avis, estime-t-il. Et la campagne n'est pas vivante. Je n’ai reçu aucun programme de candidat. Il n’y a pas de motivation des populations. Quoi donc aller voter ? »

RFI

Jeudi 6 Février 2020 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter