Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus : carte de France, nombre de morts, où en est la pandémie ?

La pandémie de coronavirus a contaminé plus de 3,5 millions de personnes dans le monde et fait 247 000 morts. Italie, Allemagne, Espagne se déconfinent petit à petit. En France, le déconfinement commencera dans une semaine alors que la carte des départements évolue encore. Nombre de morts, régions dans le rouge, protocole sanitaire dans les écoles, les entreprises... Infos du lundi 4 mai.



La pandémie de coronavirus poursuit son extension dans le monde. A date, plus de 3,4 millions de personnes dans le monde ont été contaminées et 245 000 sont mortes. Le pays le plus touché est les Etats-Unis (plus d'1,1 million de cas et plus de 66 000 décès selon l'Université John Hopkins). En Europe, l'Espagne (216 000 cas et 25 100 morts), l'Italie (210 000 cas et 28 900 morts), la France, et le Royaume-Uni (187 400 cas et 28 450 morts) sont les pays qui ont été le plus contaminés. Au 3 mai, la France recense 130 979 cas confirmés de Covid-19 et 24 895 décès selon le dernier point du ministère de la santé.

Un excès de mortalité est particulièrement marqué dans les régions Grand Est et Ile-de-France. Quatre régions (Île-de-France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts de France) regroupent 72% des cas hospitalisés. Les nouvelles contaminations, hospitalisations (25 815 personnes hospitalisées pour Covid-19 au 3 mai, +345 ces dernières 24 heures) et admissions en réanimation (3 819 patients dans un état grave y sont toujours pris en charge) continuent de baisser alors que la date du déconfinement (11 mai) approche et les membres du gouvernement présentent au fil des jours les protocoles envisagées pour la reprise du travail en entreprise et la réouverture des écoles. Chaque jour, une carte des départements classés en fonction de l'intensité de l'épidémie de coronavirus et de la tension hospitalière est actualisée. Dimanche 3 mai, la circulation du virus a diminué dans 3 départements (Gers, Loire Atlantique et Mayenne) ainsi que la proportion de passage aux urgences pour suspicion de COVID-19, ce qui permet donc le passage du " orange " au " vert " sur la carte. "À l'approche du 11 mai, il ne faut pas relâcher l'effort collectif qui porte ses fruits et freine l'épidémie.

L'application scrupuleuse des gestes barrières, le respect de la distanciation physique minimale d'un mètre et la réduction drastique du nombre de nos contacts sont la meilleure façon de lutter ensemble contre la propagation du virus" insiste le ministère de la Santé. Jusqu'au 11 mai, chaque sortie du domicile doit être justifiée par une attestation de déplacement, téléchargeable en ligne sur smartphone et présentable sous cette forme aux forces de l'ordre.

Les versions papiers sont toujours autorisées. Pour les déplacements professionnels, cette attestation est complétée par une autorisation signée par l'employeur. Pour le moment, les frontières de l'Union européenne et de l'espace Schengen sont fermées pour freiner la circulation du virus entre les gens et une attestation de déplacement dérogatoire doit être présentée à chaque personne voulant entrer en France depuis le 8 avril.
 

Courbe d'évolution du nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 - hommes et femmes - en France du 19 mars au 2 mai 2020.

courbe hospitalisation covid en france
Courbe de personnes hospitalisées pour covid-19 - hommes et femmes- du 19 mars au 2 mai 2020 © Sant Publique France Géodes
La France applique le plan blanc élargi généralisé (plan de mobilisation interne) depuis le 19 mars, dans tous les établissements de santé (publics et privés), pour mettre en place rapidement des moyens matériel, logistiques et humains indispensables en cas d'afflux de patients dans les établissements hospitaliers. Les consultations et les hospitalisations non urgentes sont déprogrammées.
La France a déclenché le plan bleu dans les Ehpad (Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes) le 6 mars. Le principe est le même que dans les hôpitaux : le chef d'établissement doit permettre "la mise en oeuvre rapide et cohérente des moyens indispensables pour faire face efficacement à une situation exceptionnelle". Le plan bleu peut induire notamment "le confinement des résidents, usagers et personnels ; l'évacuation des résidents, usagers et personnels".
La réserve sanitaire et la réserve civique (aide alimentaire d'urgence, garde exceptionnelle d'enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité) sont aussi mobilisées.
 
Coronavirus à l'hôpital : carte des hospitalisations, cas en réanimation
Si l'épidémie de coronavirus a amorcé une lente décrue en France, elle n'en reste pas moins exceptionnelle avec 27 000 personnes hospitalisées dont 4000 en réanimation. Quels sont les départements les plus touchés ? Carte, chiffre, droit de visite, décès à l'hôpital : Bilan à date.
 
Selon les chiffres communiqués par le gouvernement, consolidés avec l'Agence Santé Publique France et les ARS (Agences régionales de Santé), voici le nombre de personnes hospitalisées en France par région, celles en réanimation et celles qui sont guéries et ont pu rentrer chez elles. Pour l'instant, Santé Publique France ne publie plus le nombre de cas recensés par régions.
Nombre de personnes hospitalisées à cause du coronavirus par régions de France (3 mai 2020 à 20h20)
 
Régions Personnes actuellement hospitalisées Réanimations Retours à domicile
Île-de-France 10 685 1 550 18 056
Grand Est 3 798 504 8 313
Auvergne-Rhône-Alpes 2 482 358 5 162
Hauts-de-France 2 224 349 4 171
Bourgogne-Franche-Comté 1 143 174 2 495
Provence-Alpes-Côte d'Azur 1 503 237 3 904
Occitanie 610 135 2 125
Bretagne 369 45 862
Nouvelle-Aquitaine 592 109 1 485
Normandie 575 86 1 096
Centre Val-de-Loire 992 115 1 232
Pays de la Loire 629 70 1 291
Corse 56 8 191
Martinique 21 8 77
Guadeloupe 16 6 72
La Réunion 4 2 111
Guyane 2 0 36
Mayotte 38 6 97
TOTAL 25 815 3 819 50 784
 
A noter : Le décompte des cas ne se fonde plus uniquement sur les cas diagnostiqués biologiquement, mais sur des estimations épidémiologiques, comme cela se fait pour la grippe tous les ans (nombre de consultations, nombre de cas graves ou de décès…). Santé Publique France prévient des difficultés de l'identification et de la confirmation biologique de l'ensemble des cas de COVID-19 et indiquent que ces chiffres sous-estiment le nombre réel de cas. Dans le cadre du passage en phase 3 les recommandations étant maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients, cette sous-estimation devient plus importante.
 
Quelle situation dans les Ehpad ?
Les personnes âgées sont très à risque de décès face au coronavirus, sans compter les méfaits du confinement sur cette population qui souffre particulièrement de l'isolement. Au 3 mai, selon le gouvernement, on compte 9 312 décès dans les établissements sociaux et médico-sociaux et Ehpad (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Et plus de 33 271 cas confirmés par tests PCR dans 7 167 établissements sociaux et médico-sociaux depuis le début de l'épidémie. De plus, selon les données du gouvernement, il y aurait plus de 37 417 cas probables supplémentaires de Covid-19. Le 19 avril, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que les visites suspendues dans ces établissements depuis début mars pouvaient reprendre sous certaines conditions à partir du 20 avril : "Ce sera à la demande du résident, pas plus de deux personnes de la famille, pas tout le monde en même temps (...) et avec l'impossibilité maintenue d'aller toucher la personne, il y aura un contact visuel, on peut passer beaucoup de choses avec le regard." Les responsables techniques des établissements vont aménager des espaces d'accueil pour les familles. En attendant, les visites auront lieu à travers une porte-fenêtre où les résidents resteront à l'intérieur, et les visiteurs à l'extérieur, et ce, durant seulement 30 minutes. Le 21 avril, le Conseil d'État a rejeté la demande de dépistage systématique du personnel soignant et des résidents dans les Ehpad.
 
Combien de morts du Covid-19 en France ?
Le premier décès du coronavirus est survenu à Paris le 14 février, il s'agissait d'un patient chinois de 80 ans. Au 3 mai 2020, 24 895 décès sont liés au COVID 19 en France : 15 583 décès dans les hôpitaux et 9 312 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux. Au 23 avril, selon Santé Publique France, l'âge médian des décès est de 84 ans et 75% ont 75 ans et plus. Les hommes représentent 55% de ces décès. Les régions Ile-de-France et Grand Est ont le plus grand nombre de décès. Des comorbidités sont renseignées dans 4 972 décès, soit 66% des certificats de décès. Parmi ces décès, une mention d'hypertension artérielle était indiquée dans 26% et 38% des certificats contenaient une mention de pathologies cardiaques. Sur l'ensemble des décès certifiés électroniquement, 2,5% des personnes décédées ne présentaient pas de comorbidités et étaient âgés de moins de 65 ans.
 

sante.journaldesfemmes.fr

Lundi 4 Mai 2020 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter