Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus: la Tunisie guette le cas zéro

L’Afrique est pour l’instant largement épargnée par l’épidémie de coronavirus, avec seulement un cas officiellement notifié en Algérie, un au Nigeria et un en Egypte. La Tunisie, elle, retient son souffle.



La pression est montée d’un cran cette semaine, après l’apparition de foyers de contaminations en Italie et en France. C’est le scénario catastrophe pour les services de santé tunisiens. Le risque est grand désormais de voir le virus arriver avec les touristes et la diaspora. Mais la Tunisie se prépare, depuis des semaines, et a mis en place un système de prévention unique sur le continent.
 
Chaque jour, le docteur Aïcha Chaïchi appelle des dizaines de personnes. Elle fait partie de la cellule chargée de leur suivi médical.
 
Ces personnes ont toutes en commun de s’être rendues récemment dans des régions à risque. Où l’épidémie de coronavirus sévit. Elles sont invitées à respecter des mesures de précaution : auto-isolement, prise de température, port du masque chirurgical et règles d’hygiène. Un numéro d'urgence a aussi été mis en place.
 
Plusieurs centaines de personnes ont été suivies depuis le 24 janvier : des voyageurs venus d’Italie, de Chine, des Emirats arabes Unis… et depuis ce samedi de France. Alors forcément cela va représenter de plus en plus de personnes.
 
Le professeur Chokri Hamouda coordonne les différents services impliqués dans la prévention du coronavirus. Il est lucide sur la capacité de réaction de la Tunisie. « Il y a des pays comme certains pays africains qui n'ont pas sufisamment de moyens. Ce qu'on leur demande, c'est d'optimiser leurs moyens. A ce jour le virus n'a pas identifié en Tunisie : nous sommes à la recherche du cas zéo, car il y a un cas zéro. »
 
Selon le professeur Hamouda, la stratégie de la Tunisie devrait évoluer au gré de la situation.

RFI

Dimanche 1 Mars 2020 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter