Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Covid19 – le cri de Macky Sall : « le virus gagne du terrain, l’heure est grave »



La multiplication des cas de contamination au Covid-19 au Sénégal ne laisse pas indifférent le président Macky Sall. Dans le discours à la Nation lundi soir, le président a laissé étendre un cri : « l’heure est grave ».

« L’épidémie qui était confinée à un seul foyer s’est étendue à d’autres localités du pays. C’est dire que le virus gagne du terrain. J’ajoute qu’à ce jour, il n’y a ni vaccin, ni médicament homologué contre le COVID-19. Ce soir, mes chers compatriotes, et je vous le dis avec solennité, l’heure est grave. La vitesse de progression de la maladie nous impose de relever le niveau de la riposte. A défaut, nous courons un sérieux risque de calamité publique », a dit le chef de l’Etat. 

Face au péril, poursuit le premier des Sénégalais, l’état d’urgence nous donne les moyens de renforcer nos rangs et d’intensifier nos efforts de lutte pour vaincre notre ennemi commun. « Je rappelle que le virus porteur de la maladie ne se déplace pas de lui-même. Il circule à travers les personnes qui le portent, qui le déposent dans différents endroits et qui le transmettent ainsi à d’autres ».

En limitant nos déplacements et nos rassemblements, nous arrêtons la circulation du virus, selon le président Sall. A l’en croire, si nous le faisons, nous avons la chance de gagner le combat contre le COVID-19. Par contre, si nous continuons de faire comme si de rien n’était, le virus va se propager de façon encore plus massive et plus agressive. 

Et malgré leur dévouement, nos personnels de santé seront alors débordés et ne pourront plus contenir la situation. C’est le pire des scénarios. « Nous ne le souhaitons pas. Alors, j’en appelle à une prise de conscience nationale sur la gravité de la situation. 

 J’en appelle à la responsabilité de chacun et de chacune. J’en appelle à l’esprit citoyen et patriotique de toutes et de tous », a lancé M. Sall.

« Limitons nos déplacements. Evitons les rassemblements de quelque nature qu’ils soient. Il y va de notre propre santé et de notre propre vie. Il y va de la santé et de la vie de nos familles et de nos communautés. Mobilisons-nous, mes chers compatriotes. Ne laissons au virus ni la vie, ni nos vies. Il y va de notre salut. Il y va du salut de la Nation », a sensibilisé le président Sall.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 23 Mars 2020 - 21:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter