Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Découpage : le Mouvement Banlieue Avenir alerte le président Macky Sall



Le Mouvement Banlieue Avenir (MBA), dirigé par Boubacar Ba, a salué l’érection en département de la ville de Keur Massar qui s’est beaucoup développée au fil des années et dont sa démographie a atteint aujourd’hui un niveau qui lui confère ce statut. De plus, son extension en termes de quartiers et de nouveaux lotissements et tout ce que cela entraine comme croissance de la population, leur justifient aujourd’hui que Keur Massar soit un département. 

Selon son président, Keur Massar, Tivaouane Peulh, Ndiakhirate, Niacoulrab constituent les premières localités occupées massivement par les communautés peulh à Dakar. Ce sont des terroirs qui ont une « histoire commune » et qui par la force des circonstances et des liens séculaires sont devenus inséparables. L’Etat devra ainsi prendre en compte les facteurs géographiques et culturels pour éviter tout dysfonctionnement ou préjudices dans un futur proche.

Pour le cas de Pikine, il a fait savoir son « total désaveu » des approches et formules pour le moment avancées. En l’occurrence le rattachement de Dalifort à une quelconque commune. Cette localité doit rester dans le giron de Pikine qui historiquement et administrativement lui a tout donné. Surtout que Dalifort et Pikine partagent le marché central au poisson, Parc Lambaye et les abattoirs Seras en plus de l’hôtel de ville de Pikine qui y est logé. 

« Il serait plus judicieux de rattacher dans ce nouveau découpage de rattacher les communes de Camberèrene et des Parcelles assainies au département de Guédiawaye avec elles partagent les mêmes aires géographiques et certaines sociales, culturelles et religieuses en plus des enjeux économiques », estime M. BA. 

fusionner certaines communes du département de Pikine

Il propose, dans ce nouveau découpage,  de fusionner certaines communes du département de Pikine. Notamment mettre dans le périmètre de Daougadane Pikine les localités de Pikine Nord, Pikine Ouest, Pikine Est, Dalifort et Djidah Kao. Pour Thiaroye, il faudra consentir à réunir les communes de Thiaroye Gare, Thiaroye sur mer, une partie de Djidah Thiaroye Kao et Tivaouane Diacksao dans une grande commune de plein exercice qui va porter le nom de Thiaroye Diaksao.

S’agissant de Guinaw rails, il va falloir également penser à rationnaliser pour en faire une seule commune. Même cas pour Yeumbeul Nord et Yeumbeul Sud qui peuvent devenir une seule commune. Mbao et Diamaguène Sicap Mbao devront également être fusionnées en une seule commune de Mbao Diameugueune

Il a rappelé que « ce saucissonnement a été fait en 1996 pour caser une clientèle politique aux appétits insatiables et surtout en perspectives d’échéances électorales indécises. La réunification de ces différentes communes d’arrondissement va donner naissance à de grandes communes de plein exercice dotées de moyens conséquents pouvant lui permettre de travailler résolument pour le développement de leurs terroirs mais aussi de gérer sérieusement et correctement les charges liées à l’administration locale ». 

« Nous profitons de cette tribune pour inviter les jeunes, les femmes, brefs toutes les forces vives de Pikine à se mobiliser comme un seul homme pour défendre l’intégrité territoriale de notre département. TOUCHE PAS A PIKINE », lancent le président et ses militants.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 24 Mai 2021 - 20:39


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter