Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Découverte du pétrole et du gaz : "c'est une chance extraordinaire pour le Sénégal", selon Christophe Bigiot



Découverte du pétrole et du gaz : "c'est une chance extraordinaire pour le Sénégal", selon Christophe Bigiot
La découverte du pétrole et gaz est une chance extraordinaire pour le Sénégal. C'est du moins l'avis que l'ambassadeur de la France au Sénégal, selon qui : " c'est le moteur de croissance formidable pour l'économie sénégalaise". Christophe Bigot informe que son pays : "a fortement contribué à la mise en place de l'institut pétrole te gaz grâce aux coopérations actives avec son équivalent en France". 

"Si le Sénégal a une chance extraordinaire, c'est d'avoir découvert le pétrole et le gaz. C'est un moteur de croissance formidable pour l'économie sénégalaise. Évidemment les autorités sénégalaise ont souhaité encadré cette ressource pour faire en sorte qu'il ait un contenu local important", déclare l'ambassadeur de la France au Sénégal. 

L'invité de l'émission "Objection de ce dimanche 21 juillet d'ajouter : "L'activité, elle est de Offshore, une grande partie des équipements viennent au Sénégal, de l'étranger et donc il est important que le Sénégal obtienne une rétribution légitime et naturelle de ses ressources. C'est un premier enjeu". 

Il poursuit son analyse : " Il y a d'autres enjeux qui sont par exemple si l'on prend le cas du gaz : quelle est la part qui va aller à la consommation intérieure. Lorsqu'il faut, ici, concevoir des industries qui utilisent ce gaz et quelle est la part qui va être exportée".

Selon Christophe Bigot, la troisième question qui est assez logique, " c'est quelle est la part de ses nouvelles ressources qui vont arriver au budget de l'Etat, quelle est la part qui va être destinée au fonctionnement annuel et quelle est la part qui va être destinée aux investissements sur une longue durée". 

Il se dit convaincu que le Sénégal "a parfaitement compris ces sujets et en a tiré toutes ces conclusions". S'agit de l'implication de la France à la découverte de ces nouvelles ressources, Bigot d'informer que : "la France, elle a fortement contribué à la mise en place de l'institut Pétrole te Gaz grâce au coopération active avec son équivalent en France". 

Après plus de 3 ans il quitte le Sénégal à la tête de la mission diplomatique à l’ambassade de France à Dakar, Christophe Bigot sera remplacé par Philippe Lalliot, actuel ambassadeur de France aux Pays-Bas.  
 

Aminata Diouf

Dimanche 21 Juillet 2019 - 16:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter