Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Délivrance de certificats de résidence : Pastef-Dakar attaque le maire Alioune Ndoye



Pastef de Dakar a dénoncé, « les pratiques anti-républicaines du maire de Dakar-Plateau et membre de la coalition Benno Bokk Yaakar (Bby). Selon les camarades d’Abass Fall, les pratiques en cause « vont à l’encontre de la transparence et de l'équité dans la délivrance des certificats de résidence pour les inscriptions sur les listes électorales ».

« La peur et l'angoisse de perdre une mairie ne doivent pas pousser M. Alioune Ndoye, de surcroît est ministre de la République, à descendre aussi bas. En effet le maire, sans aucune base légale, s’est autoproclamé seul signataire de ce document administratif. Il a ainsi de facto dessaisi les officiers d’état civil, les commissariats de police, les brigades de gendarmerie ainsi que les préfectures de leur compétence à délivrer les certificats de résidence », accuse Pastef-Dakar dans une déclaration reçue par Libération online.

Selon les camarades d’Abass Fall, « cela constitue en toute vérité une velléité de blocage dans la délivrance desdits certificats et une volonté de favoriser ses militants au détriment des autres sur qui ils n'ont aucune emprise. C'est une rupture d'égalité dans la délivrance des certificats de résidence ». 
Pastef-Dakar croit dur comme fer qu’Alioune Ndoye « comme ses compagnons de Bby, fidèles à leurs habitudes, s'illustrent ainsi dans ce qu'ils savent le mieux faire: frauder et encore frauder pour gagner sans gloire et sans vergogne des élections ». 

Aussi, il demande « aux populations du Plateau de prendre leurs responsabilités et de s'insurger contre ces pratiques staliniennes d'un autre âge et d'envahir massivement la mairie et d'exiger que leur soient délivrés les certificats de résidence. Ceci n'est pas négociable ».

D’emblée, Pastef-Dakar informe que « le partis et coalitions de partis de l’opposition de la commune de Plateau ont ainsi saisi le sous-préfet le 02 août 2021 ». Ce dernier «a confirmé  que cette décision du maire est illégale  donc de nul effet, dans sa correspondance du 04 août 2021 en invoquant la circulaire n° 2486/Grd du 03 août du gouverneur de la région de Dakar adressé aux maires pour le respect strict et scrupuleux de la loi », révèle Pastef-Dakar qui exige «que le maire de Dakar-Plateau restitue aux officiers d’état civil le pouvoir de délivrer ce document dans les plus brefs délais » en plus de récuser «la signature du maire qui ne peut être juge et partie ».

Pastef-Dakar demande aussi «la validation des documents fournis par les autorités déconcentrées réputées proches des populations : police, gendarmerie et sous-préfecture. Pastef Dakar restera toujours aux avant-gardes pour combattre toutes les pratiques douteuses qui mettent en péril le droit de vote qui est garanti par la constitution », prévient la coordination départementale de Pastef-Dakar.

Libération online

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 6 Août 2021 - 14:26


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter