Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dialogue politique: le CORECTE arme Saïdou Nourou BA



Dénommée « Cadre de l’Opposition pour la Régularité, la Clarté et la Transparence des Elections (CORECTE), cette nouvelle plateforme regroupe « Osez l’avenir » d’Aïssata Tall Sall, « Mankò Yessal Senegaal » de Modou Diagne Fada, l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) d’Abdoulaye Baldé, le PUR d’El Hadji Issa Sall, le MPC de Cheikh Tidiane Gadio et le Mouvement « And Liguey » d’Aïda Mbodji.

Un de ses initiateurs, Modou Diagne Fada soutient qu’« (ils avaient) récusé la CENA et cela (leur) a pris plusieurs jours parce que la majorité (présidentielle) voulait que la CENA continue à faciliter les travaux ».

« Compte tenu de l’attitude de la CENA lors des dernières législatives, nous avons dit qu’elle avait failli à sa mission. Par conséquent, elle ne pouvait plus continuer comme d’habitude à diriger les travaux du processus électoral. Et finalement, le ministère de l’Intérieur était d’accord pour chercher une personnalité neutre. Il a demandé aux différents pôles de faire des propositions. Et, nous avions transmis notre short-liste. C’est dans cette short-liste que l’Ambassadeur (Saïdou Nourou BA) a été désigné. Maintenant, nous allons le juger sur pièce, nous allons le juger à l’œuvre. Nous ne donnons carte blanche à personne. C’est en fonction de son comportement, de son attitude que nous allons le juger dans les jours ou semaines à venir », explique le député dans « l’Observateur ».

Et d’ajouter : « Nous attendons de lui une parfaite neutralité dans le sens du dialogue, qu’il soit équidistant de l’ensemble des pôles et qu’il est le courage de dire la vérité à toutes les parties prenantes du dialogue. Il faut également qu’il ait le courage, quand il sent qu’une partie a fait des propositions pour approfondir la démocratie, de les acter. Nous voulons qu’il soit un homme avec beaucoup de poigne, qu’il puisse avoir une main de fer gantée de velours pour pouvoir taper sur la table quand il le faut, mais aussi faire progresser les discussions quand il le faut en respectant, de la même façon, l’ensemble des propositions émanant des différentes parties qui sont dans la concertation ». 


Mardi 12 Décembre 2017 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter