Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dissolution du gouvernement: dans les coulisses de la salle Bruno Diatta



Dissolution du gouvernement: dans les coulisses de la salle Bruno Diatta
Après 18 mois de compagnonnage avec le président de la République, Macky Sall, le gouvernement a été dissout mercredi 28 octobre 2020, à la fin du Conseil des ministres. Une annonce qui a plongé la salle Bruno Diatta dans un silence de tombe.

Selon L’Observateur, c’est après avoir clos sa communication, de presque deux tours d’horloge, que le chef de l’Etat, en l’absence d’un Premier ministre, a annoncé la nouvelle. D’entrée, Macky Sall, a précisé vouloir attendre la fin des travaux pour en parler, mais comme il y a une équipe qui doit se rendre à Médina Baye (pour assister à la cérémonie officielle du Gamou, célébrant la naissance du prophète), il est dans l’obligation de leur donner l'information. 

 C’est avec une voix solennelle, le timbre un peu affecté, que le chef de l’Etat a expliqué à ses hommes la nécessité de donner un nouveau souffle à la gestion des affaires publiques. « J’ai décidé un remaniement du gouvernement en profondeur et un changement à la tête de certaines institutions », a-t-il déclaré. Macky Sall d’enchainer en rendant hommage à ses hommes pour « l’engagement pour la réussite de la mission qui leur a été confiée ». 

 Après les travaux, a rapporté le journal, le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba, porte-voix officieux des membres du gouvernement, a pris la parole, comme d’habitude, au nom de ses collègues.

 « M. le Président, nous avons constaté chez vous d’énormes qualités de dirigeant, dont le sens de l’écoute, le respect de vos collaborateurs et la rigueur dans la gestion des affaires de l’Etat », a dit Me Kaba. 

Qui poursuit : « Si nous sommes là aujourd’hui, dans cette salle du Conseil des ministres, devant vous, ce n’est pas parce que nous sommes les plus méritants. Ce n’est pas, non plus, parce que nous sommes les meilleurs des Sénégalais pour prétendre diriger un poste ministériel, mais parce que simplement nous bénéficions de votre confiance qui explique les choix portés sur nos modestes personnes ». 

 Très touché, nous dit-on, le chef de l’Etat a tenu à faire savoir que ce n’est pas parce qu’il n’a plus confiance en eux qu’il a voulu changer d’équipe mais « c’est parce que qu’à un moment donné, le changement est dicté par la volonté politique et les nouvelles missions à conférer au gouvernement. (..). Ce n’est pas également que je n’ai plus confiance en vous que certains ne vont plus être ministres ». 

Aminata Diouf

Jeudi 29 Octobre 2020 - 10:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter