Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Distribution Aide alimentaire Grand-Dakar: les délégués de quartier accusent le ministre Ndèye Saly Diop Dieng d’avoir tordu le bras du sous-préfet

​Le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants est au banc des accusés. Dans un communiqué, les délégués de quartiers de GrandDakar accusent le sous-préfet de leur commune, de connivence avec le ministre Ndèye Saly Diop Dieng, de vouloir faire un partage léonin de l’aide alimentaire destinée aux familles démunies.



Ces délégués disent avoir jugé nécessaire d’apporter des éclaircissements suite à l’arrêté du sous-préfet de l’arrondissement de Grand-Dakar visant à suspendre les opérations de ciblage des ménages dans le cadre du plan de riposte Force Covid-19. Ce pour « non-conformité aux termes de référence du processus de sélection et de distribution des appuis alimentaires aux populations impactées et pour des risques de troubles à l’ordre public ».

A l’entame de leur communiqué, ils expliquent ce qui suit : « Le samedi 17 avril 2020, le sous-préfet de l’arrondissement du Grand-Dakar et son adjoint accompagnés du maire de la commune de Grand-Dakar, de la représentante de l’APDC et de celle du CPRS, ont procédé à l’installation des sous-comités de ciblage dans les seize (16) quartiers de la commune. Les sous-comités sont composés, conformément aux termes de référence du processus de sélection et de distribution des appuis alimentaires aux populations impactées : d’un délégué de quartier, du directeur d’école, du représentant d’OCB et d’ASC, d’un Imam, du curé, du représentant du Comité de Développement Sanitaire, du président de l’Association des parents d’élèves, d’une Banjenu gox et des Relais communautaires ».

A les en croire, pour une implication de tous et sur proposition du maire en accord avec le sous-préfet, les leaders des différents partis politiques présents au niveau de la commune ont été représentés dans tous les sous-comités de ciblage. « De l’installation des sous-comités jusqu’à la suspension de leurs travaux par le sous-préfet, nous n’avons constaté aucun trouble à l’ordre public à Grand-Dakar. Les sous-comités ont tenu des réunions d’information et de partage des critères de ciblage au niveau des quartiers. Certains, après avoir fait le recensement, ont même stabilisé leurs listes selon les critères de sélection définis par le ministre du Développement Communautaire de l’Equité sociale et territoriale. Par conséquent, la référence à la non-conformité aux termes de référence et au trouble à l’ordre public est dénuée de fondement », estiment ces délégués de quartier de la commune de Grand-Dakar.

Le ministre Ndèye Saly Diop pointé du doigt
Selon eux, alors que tout était jusque-là en règle, le ministre Mme Ndèye Saly Diop Dieng aurait approché le sous-préfet afin que ses partisans puissent être associés aux opérations. « Toutefois il faut noter que l’arrêté du Sous-préfet fait suite aux manigances de Madame Ndèye Saly Diop Dieng, Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, actrice politique (APR) dans la commune, qui a contesté ces sous-comités auprès de lui au motif que ses partisans doivent être plus représentatifs. Le sous-préfet a ainsi voulu augmenter les membres des sous-comités déjà installés par lui-même, ce qui a été contesté par les membres car chaque parti y est équitablement représenté et dans beaucoup de sous-comités l’APR y est représentée par ses deux tendances dans la commune.

A la surprise générale des membres, le sous-préfet a décidé par arrêté de suspendre les opérations de ciblage dans les quartiers de la commune de Grand-Dakar », regrettent les délégués de quartiers de Grand-Dakar dans leur texte. D’où leur décision d’interpeller le président de la République et le ministre du Développement communautaire et de l’Equité sociale et territoriale, M. Mansour Faye, afin de leur demander de régler cette affaire. Plus exactement, de faire revenir le sous-préfet de Grand-Dakar à la raison.

Les délégués de quartiers et responsables suivants sont signataires du communiqué : Amar Niang (Délégué de quartier), Omar Gueye (Délégué de quartier), Mody Fall (Délégué de quartier), Baidy Ndiaye (Délégué de quartier), Amadou Cissé (Délégué de quartier), Abdoulaye Sy (Délégué de quartier), Moussa Faye (Délégué de quartier), Daouda Diop (Délégué de quartier), Boudy Diallo (Délégué de quartier), Alassane Thiendella Fall (Délégué de quartier représentant PTP), Aissatou Samba Ndiaye (HCCT Parti socialiste), Aissatou Fall (Conseillère municipale HCCT Taxawu Sénégal), Ndèye Fatou Diallo (HCCT Présidente nationale Bajenu gox), Mareme Thiaw (Bajenu gox), Adji Maguette Fall (Bajenu gox), Pathé Mbengue (Conseiller municipal Bokk Guiss Guiss), Ass Niang (APR), Bara Sène (APR), Maimouna Touré (APR), Cheikh Diop (Imam), Abdou Aziz Diop (Imam), Ahmadou Oumar Tall (Imam), Marie Madeleine Seck (Conseillère municipale, représentante Curé), Abdou Diop (Représentant Imam), Mamadou Mbengue (Directeur de l’école Route des puits), Tanou Ba (Directeur de l’école Issa Kane), Mamadou Diawara (représentant ASC), Bounama Coumbassa (Conseil communal de la Jeunesse), Zakaria Camara (Représentant Rewmi). 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 30 Avril 2020 - 10:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter