PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Distribution d’énergie : Une centrale de 30 mégawatts est née à Tén Merina (Ngaye Mékhé)

Les coupures de courant deviennent de plus en plus rares au Sénégal. Après l’inauguration de la centrale photovoltaïque de Santhiou Mékhé (Tivaouane), la centrale de Tén Merina (Ngaye Mékhé), sera elle aussi inaugurée en janvier prochain par le président Macky Sall. Cette centrale a coûté 30 milliards et a une capacité de 30 mégawatts qui pourront alimenter 250 mille foyers à travers ses 92 milles panneaux solaires.



La politique du gouvernement à réduire les coupures de courant suit son chemin. En effet, une centrale est en cours de finition à Tén Mérina dans la commune Ngaye Mékhé (région de Thiès). Cette centrale a une grande capacité et peut fournir en énergie plusieurs milliers de foyers.
«La centrale est financée par Eiffage, Fonsis et Meridiam. Elle s’étale  sur un  foncier de 45 hectares et compte 92 160 panneaux, soit une puissance installée de 30 mégawatts crête. La centrale peut produire pour  250.000 foyers dans l’année, C’est la Senelec qui va assurer la distribution de l’énergie qui va être produite », a révélé Amadou Thiam responsable d’exploitation du site de la centrale Tén Merina.
                                      
« La centrale  est mécaniquement achevée depuis octobre, les tests ont été validés courant novembre. Depuis, la centrale produit et injecte sur le réseau de la Senelec. Nous n'attendons que l’inauguration, mais tout est prêt opérationnel », a poursuivi le responsable du site.
Selon lui, les accords signés avec les populations, avant le démarrage des travaux concernant les indemnisations, ont été respectés : «Il y avait un comité de pilotage qui avait ficelé un protocole d’accord qui liait les populations et le constructeur dès le début de la construction de la centrale et jusqu’à présent tous les points ont été respectés, il y a de cela deux semaines, les populations ont été interviewées  et tout le monde était satisfait du projet. Tous les points qui ont été soulevés, notamment la construction de la piste, ça été fait, l’extension du réseau Senelec pour alimenter le village de Mbouki a été réalisé ».
Cependant, Amadou Thiam a tenu à préciser que : « La doléance des populations qui revendiquaient l’électrification des villages environnants : Il faut noter que nous n’avons pas la vocation d’électrifier avec cette centrale là, mais notre vocation c’est plutôt de faire de l’énergie et de la vendre à la Senelec. Maintenant la société a prévu de faciliter aux populations l’accès à l’électrification via Senelec. C’est Senelec qui va électrifier tous les villages qui ont été prévus sur le protocole d’accord ».
Ibrahima Kane, Directeur général du Fonds souverain des investissements prioritaires (Fonsis), un des bailleurs de la centrale, a lors de sa visite de chantier dans les lieux précisé que le projet : « a coûté 30 milliards de francs » et que l'inauguration est prévue « durant le mois de janvier prochain par le président Macky Sall », précisément : « le 16 janvier si le calendrier du président n’a pas changé ».    
 
 
 

Assane Walo Gueye (Stagiaire)

Vendredi 29 Décembre 2017 - 10:21




1.Posté par Emile Mulapu A Rubul le 03/02/2018 11:11
Nous sommes a la recherche d un bailleur de fond pour financer un projet de construction d un centrale photovoltaique de 32 megawatts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter