Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Double meurtre de Madinatou Salam: le juge décide de juger Cheikh Béthio Thioune par contumace



Double meurtre de Madinatou Salam: le juge décide de juger Cheikh Béthio Thioune par contumace
Le procès de Cheikh Béthio Thioune et des Thiantakones inculpés dans l'affaire du double meurtre de Madinatou Salam, s'est ouvert ce mardi 23 avril au tribunal de Mbour. Alors que les avocats du guide des Thiantakones, demandaient un renvoi du jugement de leur client qui est actuellement retenu à Bordeaux pour des raisons médicales, le procureur de la République et les avocats de la partie civile ont catégoriquement refusé. Ils ont demandé au président de la Chambre criminelle de Mbour de juger Cheikh Béthio Thioune par contumace.

Le Juge Thierno Niang en a ainsi décidé puisque depuis plusieurs mois, Cheikh Béthio Thioune est en soins en France, à Bordeaux. Son avocat a déposé sur la table du juge un dossier médical qui atteste de son indisponibilité, mais le procès doit durer  une semaine.
Le juge a demandé aux témoins de sortir de la salle d’audience pour revenir le 25 avril. Les différents accusés, au nombre de dix-neuf (19) ont été présentés devant la barre.

Dans cette affaire, deux des épouses du guide spirituel des Thiantacones, Cheikh Béthio, sont citées comme des témoins. Le procès qui a débuté ce matin, se déroule sous une forte surveillance policière, précise le correspondant de la Rfm.

Les faits remontent au 22 avril 2012. Bara Sow et Ababacar Diagne, disciples de Cheikh Béthio, se sont présentés à Médinatoul Salam pour renouer leur acte d’allégeance. Ils seront tués, après des accrochages et enterrés de manière clandestine.

Cheikh Béthio est poursuivi pour « complicité de meurtre » alors que ces disciples sont poursuivis « pour meurtre avec actes de barbaries,  recel de cadavres, non dénonciation de crimes, association de malfaiteurs, détention d’armes à feu sans autorisation administratives... »
 

AYOBA FAYE

Mardi 23 Avril 2019 - 13:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter