Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Egypte: un bus de touristes victime d'une attaque à la bombe à Gizeh

Une attaque à la bombe a frappé un bus de touristes dans le secteur des pyramides à Gizeh ce vendredi 28 décembre. D'après le parquet égyptien, trois touristes vietnamiens et leur guide auraient été tués et douze autre personnes, blessés.




L'attaque n'a pas eu lieu dans l'enceinte du site des pyramides mais sur la route menant à celle-ci, a environ deux kilomètres de l'entrée du site, rapporte notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. Il s'agirait d'une bombe artisanale placée sur le bas-côté de la route qui a explosé au moment du passage du bus.

Selon le dernier bilan du parquet, trois touristes vietnamiens auraient perdu la vie, ainsi que leur guide égyptien. Douze personnes seraient également blessées, dont onze touristes vietnamiens et leur chauffeur égyptien. « Un engin artisanal a explosé lors du passage d'un bus transportant 14 touristes vietnamiens », a rapporté le ministère dans un communiqué.

Equipés de lampes torches, des dizaines d’experts de la police scientifique se sont rapidement rendus sur place pour s'affairer autour de la carcasse d’un bus aux vitres explosées et à la taule froissée. C’est aux abords d’une bretelle polluée et bruyante que la bombe a explosé. Des dizaines de véhicules transportant des touristes passent tous les jours sur cette route qui mène des pyramides de Gizeh aux pyramides de Saqqara. L’enquête est en cours pour déterminer comment l’engin explosif a été déclenché et par qui, indique notre correspondant au Caire, François Hume.

Dans un immeuble voisin, Mustafa et Farag, les gardiens, étaient en train de prier, lorsqu’ils ont entendu le blast. « C’était l’heure de la prière du soir, et nous avons entendu l'explosion, et nous n'avons pas eu la force de sortir de l'immeuble pour aller voir, nous étions vraiment effrayés par ce que nous avons entendu », explique Mustafa. « Le bruit était très fort, ça a fait "BOUM" la pièce dans laquelle j'étais s'est mise à trembler, c'était très fort », poursuit Farag.

Une attaque qui vise l'industrie du tourisme

Les blessés ont été transportés à l'hôpital Al Haram dans le quartier de Gizeh. Selon les premières informations, plusieurs des blessés ont subi ou subissent des interventions chirurgicales plus ou moins importantes.

L’attaque n’a pas été revendiquée par un groupe terroriste. Mais elle semble viser directement l’un des piliers de l’économie égyptienne : l’industrie du tourisme qui connaissait un réel rebond depuis un an.

Le Premier ministre Moustafa Madbouli a indiqué que le bus touristique n’avait pas préalablement averti la police de ses déplacements. Il a ajouté que le bus avait emprunté un tronçon de route non sécurisé. Des déclarations visant probablement à rassurer les dizaines de milliers de touristes en Egypte pour les fêtes de fin d’année, le pic de la saison touristique. 

L'Egypte a déjà été secouée par des attentats ciblant des touristes. En 2017, un attentat avait fait deux morts à Hurghada, une station balnéaire de la mer rouge. Le plus meurtrier date d'il y a plus de 20 ans. A Louxor, en 1997, six assaillants déguisés en agents des forces de sécurité avaient tué 62 personnes.

rfi.fr

Samedi 29 Décembre 2018 - 10:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter