Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Elections législatives en Guinée: la médiation étrangère en débat

Faut-il ou non une médiation étrangère en Guinée ? La question divise la classe politique au moment où elle cherche à relancer le dialogue autour des élections législatives. Certains opposants appellent le président à s’investir pour faire avancer le débat.



L'ancien Premier ministre Lansana Kouyaté demande à Alpha Condé d'aider à faire avancer le débat.
L'ancien Premier ministre Lansana Kouyaté demande à Alpha Condé d'aider à faire avancer le débat.
On n’en est pas encore à aborder les questions de fond, comme le fichier électoral ou le vote des Guinéens de l’étranger, et déjà les participants au dialogue se déchirent. Le pouvoir récuse l’idée d’une médiation internationale et avance un argument de bon sens. Cinquante-cinq ans après l’indépendance, dit un ministre, il doit être possible de trouver un Guinéen capable de résoudre nos problèmes.

Avec tout autant de bon sens, l’opposition rétorque qu’il y a deux ans et demi, lors de la présidentielle, c’est à un général malien qu’on avait fait appel pour diriger la Céni, la commission électorale. Certains opposants disent pourtant avoir reçu l’assurance que le Premier ministre acceptera une supervision internationale, mais les ministres en charge du dialogue ne le confirment pas. Comme les positions sont pour l’heure inconciliables, le gouvernement a décidé de continuer à avancer et annoncera ce mardi l’agenda des futures discussions avec l’opposition.

En attendant, celle-ci a lancé une virulente attaque contre quatre hauts fonctionnaires membres ou proches du parti au pouvoir. Elle les accuse de financer des groupes de loubars qui s’en prennent à l’opposition lors des manifestations. Vu l’ambiance générale, le dialogue politique ne risque pas de manquer de piment.
Le chef de file du Parti de l'espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyaté, appelle le chef de l'Etat à prendre de la hauteur et à transcender les querelles politiciennes, afin que s'ouvre le dialogue.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mardi 19 Mars 2013 - 10:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter