Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



En direct: un A320 s’écrase dans le sud de la France, aucun survivant

Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings, reliant Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé, ce mardi matin, dans la région de Barcelonette, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Une information confirmée par la gendarmerie et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). D'après les responsables de la compagnie, 150 personnes se trouvaient à bord et selon le ministre français des Transports, il n'y a aucun survivant.



L'appareil s'est écrasé à la hauteur du massif dit « des Trois Evêchés », près de la ville de Barcelonnette, située dans les Alpes-de-Haute-Provence, dans le sud-est de la France. C'est une « zone enneigée, inaccessible à des véhicules », indiquent des officiels français.

L’avion, appartenant à la compagnie Germanwings, filiale de Lufthansa, reliait la ville espagnole de Barcelone à celle, allemande, de Düsseldorf, avec à son bord 144 passagers et 6 membres d’équipage - deux pilotes et quatre hôtesses ou stewards (Voir notrecarte en bas de page) A midi, François Hollande a pris la parole depuis l’Elysée. « Les conditions de l'accident qui ne sont pas encore élucidées laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant », a déclaré le chef de l'Etat devant la presse. Une information confirmée par le ministre des Transports, Alain Vidalies, peu avant 13h. 

 ■ Que s'est-il passé ?

Selon les premiers éléments diponibles, le vol s'est déclaré en état de détresse à 10h47 locales, à proximité de Barcelonnette, « en descente du niveau de vol FL380 à 5 000 pieds », a précisé la DGAC.

Pour l'heure, Airbus, le constructeur de l'avion, ne communique aucune information sur les circonstances du drame, mais a annoncé avoir ouvert une cellule de crise.
 
« L'accident s'est produit dans une zone particulièrement difficile d'accès », a précisé François Hollande ce midi. Les victimes sont allemandes, espagnoles « probablement » turques. « Il n'y aurait pas de victimes françaises », mais sans « totale certitude ».

Des équipes de reconnaissance aérienne survolent la zone du crash et des équipes terrestres - notamment les pompiers des Bouches-du-Rhône - sont en route. D'importants moyens de secours ont été engagés immédiatement, sapeurs-pompiers, gendarmerie, Samu, équipes médicales et moyens militaires, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Près de 400 personnels de secours seraient mobilisés.

L'armée de terre et de l'air sont aussi mobilisées pour prêter main-forte aux secours.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies se rendent sur les lieux de la catastrophe.

Il s'agit du premier crash d'un avion de ligne sur le sol français depuis l'accident du Concorde à Gonesse, près de Roissy, en juillet 2000.


Rfi.fr

Mardi 24 Mars 2015 - 13:58