Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Envois de fonds : les immigrés « se dédoublent » pour envoyer plus

D’après la dernière note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et les envois de fonds dans le monde, « le montant des envois de fonds des travailleurs émigrés vers les pays en développement devrait dépasser les estimations précédentes pour atteindre 406 milliards de dollars cette année, soit une augmentation de 6,5 % par rapport à 2011 ».



Envois de fonds : les immigrés « se dédoublent » pour envoyer plus
L’Institution fait même des projections pour dire que « les envois de fonds vers les pays en développement devraient progresser de 7,9 % en 2013, 10,1 % en 2014 et 10,7 % en 2015 pour atteindre 534 milliards de dollars cette année-là ».

« Bien que les travailleurs migrants subissent, dans une large mesure, les effets du ralentissement de la croissance de l’économie mondiale, les envois de fonds ont étonnamment bien résisté en volume et constituent non seulement un moyen de subsistance essentiel pour les familles pauvres mais aussi une source fiable de devises pour de nombreux pays à faible revenu figurant parmi les destinataires de ces envois », déclare Hans Timmer, directeur du groupe Perspectives de développement à la Banque.

C’est parce que, « les travailleurs migrants font preuve d’une extraordinaire résilience face à la persistance de la crise économique dans les pays avancés. Leur aptitude à trouver d’autres emplois et à réduire leurs dépenses personnelles leur a permis d’éviter de rentrer en masse dans leur pays d’origine », explique Dilip Ratha, chef de l’unité Migrations et envois de fonds à la Banque mondiale et principal auteur de la note d’information sur le sujet.


Mercredi 21 Novembre 2012 - 18:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter