Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



États-Unis : une loi autorise la transformation des cadavres en engrais



États-Unis : une loi autorise la transformation des cadavres en engrais
En vertu d'une nouvelle législation, Washington est devenu depuis mardi le premier État américain à légaliser le compostage humain.

Cette loi promulguée par le gouverneur Jay Inslee permet aux gens de choisir, avant leur mort, que leur corps soit transformé en terre, qui sera remise à leurs proches.

Ces derniers pourront l'utiliser pour planter des fleurs, des légumes ou des arbres.

Cette nouveauté est considérée comme une alternative aux crémations et aux enterrements, surtout dans des villes qui ne disposent pas assez de terre pour les cimetières.
 "La recomposition offre une alternative à l'embaumement, à l'enfouissement ou à la crémation qui est naturelle, sûre et durable. Elle permettra de réduire considérablement les émissions de carbone et l'utilisation des sols", a déclaré Katrina Spade à l'Agence France-Presse.

Fondatrice d'une société qui pourrait être la première à fournir ce service, elle a fait pression sur les législateurs pour que la loi soit adoptée.
Selon Mme Spade, le processus consiste à placer un corps et l'enfermer dans un conteneur hexagonal en acier rempli de luzerne, de copeaux de bois et de paille.

Au bout de 30 jours, le corps naturellement décomposé produit deux brouettes de terre.

Il a été révélé en début de ce mois qu'un processus similaire a été utilisé pour feu Luke Perry.

L'acteur a été enterré dans un "costume champignon" en Californie.

Jae Rhim Lee, le créateur de la combinaison écologique, affirme qu'elle réduit la quantité de polluants toxiques qui sont libérés dans l'environnement lors de la décomposition et de la crémation du corps.

Le compostage humain est légalisé aussi en Suède.

bbc

Mercredi 22 Mai 2019 - 16:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter