FEMUA 2017: musique et développement social

La dixième édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA) est organisée autour de thème ''l'Afrique face aux défis du réchauffement climatique''.



FEMUA 2017: musique et développement social

Salif Traoré dit Asalfo, leader du groupe et commissaire générale du FEMUA a expliqué au lancement de l'évènement au siège de l'UNESCO à Paris que le FEMUA est une belle tribune pour sensibiliser la population, surtout les jeunes sur l'importance de ne pas détruire de ne pas détruire l'environnement.

La programmation du FEMUA 2017


FEMUA 2017: musique et développement social

Au nombre des artistes invités cette année figurent Salif Keita, Tiken Jah Fakoly, Black M, Singuila, Soul Bang's, Kiff No Beat, Marema, Monique Séka, Nash, DJ Léo, le groupe Révolution, la Formation Kruman Group Orchestra.

Deux initiatives qui ont connues un énorme succès l'année dernière ont été encore reconduites pour l'édition 2017.

Il s'agit du ''Carrefour Jeunesse'' et le ''Femua Kids''.

La Musique mais aussi le social


FEMUA 2017: musique et développement social

Même si le FEMUA est un festival de musique, les promoteurs y ont greffé depuis quelques années la réalisation d'œuvres sociales, notamment la construction d'écoles primaires et maternelles ainsi que la réhabilitation et l'équipement d'hôpitaux, d'orphelinats, de pouponnières.

Hommage à Papa Wemba


Les organisateurs du FEMUA ont également décidé de rendre hommage au roi de la Rumba congolaise décédé l'année dernière sur scène à Abidjan des suites d'un malaise.

Une place dans le village qui a vu naître le FEMUA sera rebaptisée place Papa Wemba.

Une décision qui sera prise en accord avec les autorités ivoiriennes a expliqué Asalfo.

Un concert sera également animé le 24 Avril par le groupe Viva la Musica, groupe créé par l'icône de la musique africaine.

''Ya Foye''



BBC Afrique

Mardi 7 Mars 2017 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter