Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Fallou Dieng «la prise en charge des artistes ne doit pas étre discriminatoire»

Fallou Dieng signe son retour sur la scène musicale. Après quatre ans de silence, il revient sur le marché avec un opus de double maxi composé de quatre titre intitulé «Nomonaléne», et promet le second dans 6 mois.



Le leader de "Dakar Loisir Club" (DLC) a procédé dans l'après-midi du lundi 13 aout  2018 au lancement de son nouvel album avec une séance d’écoute présentée à la presse.

Un album dont le titre éponyme rend hommage aux ténors de la musique sénégalaise comme Youssou Ndour et Baba Maal. La politique a aussi sa place dans la musique de Fallou Dieng, avec un titre intitulé « Benno »  (Union). « Le comportement des gens qui narguent la société dès qu’ils sont au  pouvoir, mais oublient qu’ils peuvent retourner à leur point de départ. Donc c’est l’union qui fait la force. Nos dirigeants ne doivent pas s’accaparer de nos biens, mais doivent impliquer la population, qui l’a élu», a-t-il expliqué.  

L’amour aussi n’est pas resté aux oubliettes. Et comme à l’accoutumée, Fallou accompagne toujours ses albums d’une nouvelle chorégraphie : «la danse Ndaate saî» pour clore l’album en beauté, «le pont entre l’ancienne et la nouvelle génération. » 

Des moments durs qui l'ont obligé à prendre un peu de recul. 4 années d’absence sur le marché, qui ont permis d’engendrer «Momonaléen», le leader de DLC prévient que la prise en charge des artistes ne doit pas être discriminatoire dans le traitement. «Tu peux être connu par un public et oublier demain par ce même public donc rien n'est éternel. Cependant il n’a pas manqué d'adresser ses doléances à la Sodav qui a pris la place de Bsda de mieux veiller à l’intérêt des artistes.»  

Après 25 albums mis sur le marché, Fallou Dieng soutient que Namonalène, le 26e, va sans doute constituer, à l'en croire, la seconde phase de sa carrière. Revenant sur son absence prolongée, il explique:  « J’ai été victime d’un accident qui m’a un peu affaiblit. Si certains pensent que j’ai laissé la musique ou même que j'ai évictime de maraboutage, je leur dit de croire en Dieu. Je suis en forme, et je compte rester dans la musique. »
 

Fana CiSSE

Mardi 14 Août 2018 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter