Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Faux tests signalés à Roissy: "Ce sont peut-être des raisons de temps qui les poussent à tricher", selon le Dr Ndiaye Diop



Les cas importés sont toujours présents, mais ils ont aussi beaucoup baissé. Car, les gens font des tests dans le pays de départ avant de venir, ce qui fait qu’au niveau de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd), il n’y a pas beaucoup de cas détectés. Mais, il faut dire qu’on aura beau prendre les devants et imposer des mesures fortes, on trouvera toujours des récalcitrants voire des roublards.

Alors que les ministères de la Santé et des Transports aériens ont sorti une note qui exige désormais à tout voyageur devant atterrir dans les aéroports du Sénégal de présenter un test Covid datant de moins de cinq jours avant d’embarquer, on nous signale des cas de fraude sur les tests à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en France.

Pour le Dr El Hadj Ndiaye Diop de l’hôpital de Touba, ce sont peut-être des raisons de temps qui poussent les voyageurs à utiliser ce circuit de la tricherie. "Des fraudes, il y en aura, mais espérons qu’il n’y a pas de malades fraudés. Je ne pense que ce soit des gens malades qui se font établir des faux tests pour venir. La tricherie peut venir d’une personne qui n’est pas malade, mais qui est seulement pressée. Ce sont les cas d’urgence qui doivent voyager en 24 heures. Je pense que les fraudes vont concerner ce genre de personnes. Des gens qui, devant l’urgence de voyager, trouvent des circuits pour se faire faire un test. Ils ne font pas cela pour contaminer, mais juste parce  qu’ils  veulent  voyager  rapidement", note le médecin dans les colonnes du journal Le Témoin.

Qui ajoute: "Souvent, les compagnies exigent qu’ils soient munis d’un certificat de test avant de partir. C’est ce qui pousse les gens à prendre les circuits parallèles. Ce sont donc des raisons de temps qui les poussent à utiliser ce circuit. Parce que maintenant, les gens sont bien sensibilisés. De ce fait, du pays de départ vers le Sénégal, ils sont testés et bien suivis en cas de contamination. Les risques sont moindres. Encore qu’ils sont conscients que leurs familles sont les plus exposées s’ils étaient malades  et  avaient  recours  aux  faux  tests. Toutefois, ceux qui importent peuvent amener un nouveau virus mutant. Donc autant prévenir ».

AYOBA FAYE

Jeudi 19 Novembre 2020 - 08:09


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter