Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Fin d'une promesse de second tour... Reportage Portfolio !!!

Une petite centaine de militants se sont réunis ce jeudi 28 février 2019 devant la maison d'Idrissa Seck où les quatre candidats de l'opposition attendaient les résultats afin de faire leur déclaration.



C'est dans un climat quelque peu tendu que la Commission Nationale de Recensement des Votes devait annoncer les résultats provisoires officiels du premier tour de l'élection présidentielle du 24 février dernier au Palais de Justice de Dakar.

Devant la maison d'Idrissa Seck, les militants attendent les résultats, mais surtout la déclaration de leur candidat Idrissa Seck. « Nous ne voulons que connaître la vérité. Si Macky Sall doit gagner, nous l'accepterons mais nous avons besoin de l'entendre de l'opposition.»

 

Les heures passent, avant que le juge Demba Kandji n'annonce les résultats provisoires du premier tour. Un silence s'installe, laissant place à la voix grésillante retransmise en direct sur la radio des téléphones portables. Macky Sall est déclaré vainqueur avec 58;27%. «Cela ne se peut pas, quand on fait le calcul, on arrive à 100,62% » s'exclame un des militants. Selon les calculs d'un journaliste, on arrive à 99,99%, avec 20,50% pour Idrissa Seck, 15,67% pour Ousmane Sonko, 4,07 Issa Sall et 1,48% pour Madické Niang. 

Puis Barthélémy Dias sort de la maison d'Irdissa Seck pour déclarer : «Si le peuple sénégalais ne sort pas dans la rue, alors ce n'est plus la peine d'organiser des élections au Sénégal.» Plusieurs déclarations seront faites devant la porte d'entrée. Mais toujours pas de candidats. Un peu plus loin, une femme s'énerve « Ils font des conférences de presse, mais qu'ils sortent dans la rue avec nous.» De l'autre côté du mur, des membres de la coalition Idy2019 jettent des t-shirt et pancartes appelant au deuxième tour pour chauffer les militants. Ces derniers s'impatientent.

 

La presse quant à elle est enfin invitée à entrer. Idrissa Seck annoncera qu'ils ne feront pas de recours devant le conseil constitutionnel, avant de déclarer que Macky Sall devra assumer seul les conséquences face au peuple. Mais aucune déclaration à ses militants, devant qui, il ne se présentera pas.


Laurence Grun (Texte) et Pierre Vanneste (Photos)

Jeudi 28 Février 2019 - 19:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter