Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Fusillade à la mairie de SICAP baobab : Le journaliste Alioune Fall responsabilise l’Etat

L’Etat est le responsable du drame qui s’est découlé des échauffourées entre des nervis et Barthélémy Dias, à la mairie de la Commune d’arrondissement de SICAP Baobab, selon le journaliste Alioune Fall.



Fusillade à la mairie de SICAP baobab : Le journaliste Alioune Fall responsabilise l’Etat
L’incident qui a occasionné la mort du jeune Ndiaga Diop était bien « prévisible » selon le journaliste consultant en politique. « J’engage la responsabilité de l’Etat. Soit c’est de la non-assistance, soit de la partisannerie », a-t-il dénoncé avant de constater que « depuis le commencement du processus, on est arrivé à un niveau tel que les gens sentent la nécessité de se faire justice eux même, car n’ayant plus confiance à l’Etat ».
 
Invité de l’émission « Diiné ak Jamono » de Walf Tv, Alioune Fall n’a pas manqué de rappeler les propos récents du chargé de communication du directoire de  campagne du président Wade, El Hadj Amadou Sall. « Celui qui brûlera ma maison verra la sienne brûlée », avait servi sur ce même plateau, l’ancien ministre de la justice. Une déclaration qui n’avait pas le salut du journaliste excédé par cette résolution.
 
 Toutefois, analysant que ces positions constituent des germes de violence de la sorte, Alioune Fall a tenu à implorer les autorités à interdire les manifestations  politiques, à savoir le congrès du peuple du M23 et celui de l’investiture d’Abdoulaye Wade, pour éviter des troubles à l’ordre public.


Vendredi 23 Décembre 2011 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter