Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gendarmerie national: le Général Moussa Fall s'installe et promet de faire face à la "violence aveugle"

Le général de division Moussa Fall a pris fonction jeudi. Il a été installé dans ses fonctions de Haut commandement de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, à la caserne Samba Diery Diallo.



Fort de ses trente-cinq ans d’expériences, le général Fall a pris les commande de la Maréchaussée jeudi. Du fait de la diversité des menaces qui l’assaillent dont le terrorisme, la cybercriminalité, la grande criminalité, le vol de bétail, l’accidentalité routière, les divers trafics illicites, les atteintes à l’environnement et les crises sanitaires, la sécurité est devenue une véritable préoccupation des citoyens. Pour faire face avec succès à ces défis multidimensionnels, l’ambition du nouveau patron de la Gendarmerie ambitionne donc de bâtir une gendarmerie professionnelle.

« Face à un contexte stratégique caractérisé par l’imprévisibilité et le recours systématique à une violence aveugle qui nourrissent l’inquiétude et la peur de nos concitoyens. Mon ambition est de bâtir une gendarmerie professionnelle, ancrée dans les valeurs au cœur des institutions républicaines avec un personnel fier et motivé dont les capacités morales seront à la hauteur des défis qui l’attendent », a expliqué le général Moussa Fall.

Selon lui, cette ambition doit notamment se bâtir autour d’une vision claire et inclusive dont la matérialisation exige des actions menées avec célérité, organisation, méthode et compétence. La conviction profonde du nouveau Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire est que seule la conjugaison des efforts permettra d’obtenir la synergie nécessaire pour atteindre l’efficacité.

« Il m’incombe la responsabilité de tracer un nouveau cap et de dessiner une feuille de route claire, cohérente et pragmatique prenant en compte les priorités pour les années à venir », a expliqué le général Fall qui a par ailleurs réaffirmé le positionnement et le rôle de la Gendarmerie au sein de la République.

Dans la foulée, il a annoncé la déconcentration du commandement opérationnel au profit des deux principales subdivisions d’armes et des légions de gendarmerie territoriale, avec comme effet final recherché, le renforcement de la confiance et le recul des violences ainsi que des incivilités dans sa zone de responsabilité. Il s’est aussi engagé à réduire la violence à néant.

Dans cette perspective, l’ancien gouverneur militaire du Palais estime que tous les échelons opérationnels devraient s’attaquer résolument aux violences urbaines et rurales, au vol de bétail, à la coupe illicite de bois, à l’extrémisme violent, à la criminalité transfrontalière organisée, à la cybercriminalité, au trafic de drogue et d’armes, à l’insécurité routière, mais aussi, et surtout, concourir à faire de notre pays un sanctuaire à l’abri de la menace terroriste.

D’après son expérience, la stratégie d’action, pour répondre aux attentes des populations et des autorités, doit s’appuyer sur « la prévention, l’anticipation, la détection et l’intervention ». Ce qui se fera avec sa décision de renforcer les chaînes de commandement en leur donnant les moyens humains et matériels. Ceci, pour leur permettre d’exercer pleinement leurs fonctions.

En effet, selon le nouveau patron de la Gendarmerie nationale, les aménagements qu’il compte mettre en œuvre s’accompagneront de la montée en puissance du Centre de renseignement et des Opérations de la Gendarmerie nationale (CROGEND) et du Centre d’anticipation et de prévention (CAP), par le relèvement qualitatif et quantitatif de leurs ressources humaines, de leurs infrastructures et de leurs moyens techniques et matériels. « La préparation opérationnelle sera pour moi un point d’attention majeur afin de privilégier la spécialisation », a encore assuré le tout nouveau Haut-com.

Pour « fermer le ban » de la cérémonie, le général Moussa Fall a invité les commandants de subdivisons d’armes à faire de la formation, de l’entraînement et de la gestion des ressources humaines, placées sous leurs ordres, leur priorité pour la bonne marche de la Maréchaussée qui constitue une référence pour tous les corps militaires, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Vendredi 2 Juillet 2021 - 10:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter