PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Grand souteneur de Jammeh, Me El Hadj Diouf met en garde la Cedeao contre…

Alors que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’achemine vers l’intervention militaire en Gambie, Me El Hadj Diouf, le président de la coalition contre la guerre en Gambie tire la sonnette d’alarme contre cette option. Car, peste-t-il, si la Gambie est envahie militairement, «tous les autres chefs d’Etat de la Cedeao devraient être traduits devant la Cour pénale internationale».



Grand souteneur de Jammeh, Me El Hadj Diouf met en garde la Cedeao contre…
Me El Hadj met en garde la Cedeao contre toute intervention militaire en Gambie. En effet, le président de la Coalition contre la guerre en Gambie soutient que envahir militairement la Gambie, n’est ni plus ni moins qu’un acte d’agression sur un pays étranger.

 «Si la Gambie est agressée, tous les chefs d’État de la Cedeao devraient être traduits devant la Cour pénale internationale. Parce qu’ils seraient des agresseurs. Il y a le droit d’ingérence humanitaire, en cas de massacre des populations. Mais, Jammeh n’a massacré personne. Dès le début, la Cedeao et le Sénégal se sont fourvoyés», a-t-il tonné dans les colonnes de Vox Populi.

Et l’avocat de poursuivre : «en cas de guerre en Gambie, la sous-région sera déstabilisée. C’est ce que cherchent les Djihadistes et les groupes armés. Du fait des menaces de guerre, les populations qui sont paniquées sont en train de quitter la Gambie».  

Ousmane Demba Kane

Mercredi 18 Janvier 2017 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter