Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Guinée-Bissau: la Cedeao va retirer ses troupes vendredi

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) serait-elle fatiguée de la crise sans fin que traverse la Guinée-Bissau depuis plus de deux ans ? Les multiples efforts de l'organisation sous-régionale n'ont pas apporté les résultats escomptés. Elle a décidé de retirer ses troupes dès ce vendredi 28 avril.



C’est une première décision prise par la Cedeao après plusieurs médiations infructueuses en Guinée-Bissau : l’organisation sous-régionale envisage de retirer ses troupes du pays dès vendredi 28 avril. L'opération se poursuivra jusqu'au 30 juin 2017.
 
L’amertume de la Cedeao est que ses troupes se retirent à un an seulement des élections législatives alors que les problèmes cruciaux demeurent. Marcel Alain de Souza, président de la commission de la Cedeao : « Quand nous sommes à un an des élections législatives, quelle élection pouvons-nous organiser dans la transparence, dans la paix, si nous n’arrivons pas à régler le problème de la Constitution et ensuite, le problème de la réforme de la défense ? ».
 
En se retirant de la Guinée-Bissau, la Cedeao ne donne-t-elle pas des motifs à l’armée de ce pays coutumier des coups d’Etat, de prendre un jour le pouvoir ? A ces interrogations, Naby Youssouf Bangoura, ministre d'Etat, répond que des sanctions sont prévues, sans donner de détails sur leur nature.
 

Rfi.fr

Mercredi 26 Avril 2017 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter