Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Huit morts dans l'écrasement d'un hélicoptère de l'ONU dans l'est de la RDC

Six Pakistanais, un Russe et un Casque bleu serbe ont été tués lorsque leur hélicoptère s'est écrasé lors d'une mission de reconnaissance dans une zone touchée par les récents combats.



Huit morts dans l'écrasement d'un hélicoptère de l'ONU dans l'est de la RDC
Huit personnes ont été tuées lorsqu'un hélicoptère de la mission de maintien de la paix des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO), s'est écrasé dans l'est agité du pays, dans une zone où des combats ont eu lieu cette semaine entre les rebelles et l'armée congolaise. 

La mission, connue sous le nom de MONUSCO, n'a pas indiqué la cause de l'accident dans la province du Nord-Kivu mardi et a déclaré qu'une enquête était en cours.

Il y avait huit personnes à bord de l'hélicoptère Puma, dont six membres d'équipage  tous issus de l'armée pakistanaise et deux militaires l'un de Russie et l'autre de Serbie. Leurs corps ont été récupérés lors d'une opération de recherche et de sauvetage lancée par la MONUSCO.

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a exprimé son "profond sentiment de choc et de chagrin", a déclaré son bureau, rendant hommage à l'effort de paix mondial des forces armées du pays.

La MONUSCO a indiqué que l'hélicoptère était en mission de reconnaissance lorsqu'il s'est écrasé dans la région de Tshanzu, théâtre de récents affrontements entre le groupe rebelle M23 et des soldats congolais.

L'armée de la RDC a déclaré que l'hélicoptère avait été abattu par les rebelles du M23 . Mais le groupe a nié cela, affirmant à la place que l'armée congolaise était responsable de l'accident.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est dit profondément préoccupé "par la résurgence des activités du M23 dans la zone tri-frontalière entre le Rwanda, la RDC et l'Ouganda ainsi que par l'impact continu de la violence impliquant des groupes armés sur les civils", a déclaré son porte-parole, Stéphane Dujarric. .

Al Jazeera

Mercredi 30 Mars 2022 - 21:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter