Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Il enfonce le magasin de son patron et emporte 15 millions

Le sieur Pape Ndong a réussi la prouesse de cambrioler le magasin de son patron avant de défoncer le coffre-fort pour emporter les 15 millions de francs. Malheureuse- ment pour lui, dans sa précipitation, il a laissé sur place ses sandales et d’autres objets lui appartenant.



Il enfonce le magasin de son patron et emporte 15 millions
Le sieur Moustapha Diop, commerçant domicilié à la cité Djily Mbaye, a été victime d’un cambriolage dans son magasin sis au marché Dior des Parcelles assainies. A quelques jours du Gamou, son agent de sécurité avait démissionné. De retour de la célébration de cet événement religieux, il a donc voulu lui trouver un remplaçant afin que son magasin ne reste pas sans surveillance. Mais en effectuant une inspection au niveau de son magasin, il constate que la porte intérieure était ouverte.

Après contrôle, il découvre que les malfaiteurs avaient accédé à l’intérieur en prenant la pré- caution d’enlever toutes les caméras de surveillance et leurs enregistrements. Le coffre-fort a été également défoncé et le contenu d’un montant de quinze millions de FCFA (15 000 000) emporté. Après avoir commis leur forfait, les malfaiteurs avaient laissé sur place tous les outils qui avaient servi au cambriolage. Après le constat fait par la police, des indices qui incriminent le chauffeur du propriétaire avaient été trouvées.

En effet, à l’intérieur du magasin, le sieur Moustapha Diop avait remarqué les chaussures de son chauffeur. Lequel s’était prévalu de son statut d’ancien militaire pour se faire recruter. Il n’en était rien en vérité. Ses soupçons se portant sur son chauffeur, celui ci nie toute implication dans le cambriolage avec comme alibi qu’il se trouvait à Bambey pour les besoins du Maouloud le jour des faits.

A l’en croire, ce n’est que le lundi 11 novembre qu’un de ses amis l’a joint pour lui annoncer le cambriolage du magasin de son employeur, ce qui l’a obligé à rapplique à Dakar. Tout en reconnaissant avoir menti à son patron, sur sa qualité d’ancien militaire, il nie être mêlé au cambriolage. Malgré son système de défense, il a été déféré au parquet en attendant d’être fixé sur son sort. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 5 Décembre 2019 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter