Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Indépendance de la justice : les mouvements Y en a marre, Frapp et la coalition YAW engagent le combat



Les mouvements Frapp-France Dégage" (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine) et Y'en à marre ont rencontré la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), en prélude aux manifestations du 10 décembre pour l'indépendance de la justice qu'ils comptent mener selon eux avec toutes les forces vives de la nation. Après leur rencontre en huis clos, les différentes parties ont décidé de joindre leurs forces pour pousser Macky Sall et son gouvernement à sauver la justice.
 
« Nous sortons de discussion avec Yewwi Askan Wi. Nous avons été très contents d’avoir été reçues par cette coalition. Une délégation conjointe composé du mouvement Y en a marre et du mouvement FRAPP dans le cadre de notre manifestation du 10 décembre 2021 pour l’indépendance de la justice au Sénégal. La justice qui est problématique », a déclaré Aliou Sané coordinateur du mouvement Y en à marre.

Selon lui, « cette journée a été initiée à la base par nos deux organisations. Mais aujourd’hui au-delà, de nos organisations, il s’agit d’une journée des forces vive de la nation. Et je suis en mesure de vous dire que depuis que l’initiative a été lancée, elle s’est fait écho partout au Sénégal. Ou dans la plupart des régions. Je peux dire 12 sur 14 à ce jour, ou des citoyens se sont organisés à travers nos mouvements et d’autres organisations pour déposer leur demande de manifestation pacifique. C’est le cas à Washington et en Espagne aussi ».
 
Aliou Sané de rappeler : « L’idée est de se mobiliser pour se tenir debout, pousser Macky Sall et son gouvernement ce qui lui reste à la tète de ce pays là, que le peut qui reste de cette justice qu’on puisse la sauver. Parce que nous savons que nous allons vers les élections municipales. Vous avez vu avec toutes les difficultés qu’il y a eu. Des listes de l’opposition qui ont été rejetées. Et bizarrement, aucune liste de la majorité n’a été rejetée. Et la cour d’appel qui a eu ce sursaut, essayait de rétablir le droit. Vous avez vu le répondant venant de l’autorité, le ministère de la Justice. Et ça augure de ce qui arrive pour les élections locales, aussi de 2024 ».
 
Pour M. Sané, il était important pour eux de lancer cette grande dynamique des forces vives de la nation pour l’indépendance de la justice au Sénégal. « On peut citer une batterie de problématiques liée a cette justice-là. La libération de Thierno Amadou Diallo, le maintien de Kilifeu en prison, c’est très flagrant en termes d’injustice. Il faut que tout le monde soit vigilant sur les problématiques de justice, et surtout d’état de droit et de démocratie face à Macky Sall. Yewwi Askan Wi va mobiliser son réseau partout. Demain, nous allons rencontrer d’autres organisations comme Diami Rewmi », a-t-il soutenu.


Lundi 6 Décembre 2021 - 21:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter