Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Installation de la commission Ah hoc: retour sur une journée mouvement à l'Assemblée nationale



Le deuxième acte pour lever l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, accusé de « viols répétitifs avec arme à feu et menaces de mort », a été posé lundi à l’Assemblée nationale, par la formation de la commission Ah hoc chargée d'examiner la demande. Mais la réunion s’est déroulée dans une atmosphère tendue entre les parlementaires.

Selon « Source A » qui révèle les coulisses de cette rencontre, c’est députée Aida Mbodj qui a commencé à s’opposer à la désignation de cette commission, suivie de sa collègue députée du Parti démocratique sénégalais, Mame Diarra Fam. Cette dernière a failli s’en prendre au parlementaire Biaye, qui a osé traiter Cheikh Bara Dolly « d’ignare ».

Pour Aida Mbodj, pas question de lever l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko, étant donné que la plainte du Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye vise X. « Cela veut dire que l’Assemblée nationale est appelée à s’immiscer dans le travail du juge d’instruction pour déterminer la qualité de X, ce qui constituerait non seulement une violation de la présomption d’innocence, mais également du principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs entre le législatif et le judiciaire ».

L’ex-ministre de Wade a également récusé Ndèye Fatou Ndiaye pour présenter les non-inscrits au sein de la commission Ah hoc. Elle a justifié cette position par le fait que sa collègue appartient à Rewmi, dont le président Idrissa Seck a rejoint Macky Sall.

La commission ad hoc, installée lundi, est composée de 11 membres dont huit de la majorité. L’étape suivante de la procédure était la mise en place d’une commission ad hoc qui étudiera le fond de cette requête en entendant le mis en cause, Ousmane Sonko. Elle produira ensuite un rapport à présenter lors d’une séance plénière consacrée à la levée de l’immunité parlementaire du député, lundi 22 février. 

Salif SAKHANOKHO

Mardi 16 Février 2021 - 08:46


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter