Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Israël/Gaza: "le Hamas a repris la construction de tunnels"



Les autorités israéliennes ont autorisé lundi la publication d'une information selon laquelle une opération conjointe des fonctionnaires des douanes et des forces de sécurité au point de passage de Nitzana entre l'Egypte et Israël a conduit à la saisie au début du mois de mai d'une quarantaine de combinaisons de plongeurs sous-marins apparemment pour équiper des membres du Hamas palestinien.

Cette opération s'inscrit dans le cadre des efforts israéliens pour freiner voire stopper les tentatives de renforcement de l'organisation terroriste à Gaza.

Par ailleurs, un membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du parlement israélien (Knesset), a révélé que près d'un an après l'opération "Bordure protectrice", le Hamas a repris la construction de tunnels le long de la frontière entre Gaza et Israël, rapporte le site d’informations Ynet.

"Si j'étais ministre de la Défense, j'ordonnerais à l'armée d'entrer en action dès ce soir pour détruire les nouveaux tunnels du Hamas", a déclaré le député de l'Union sioniste (gauche) Omer Bar-Lev lors de la conférence du Bureau des avocats à Eilat (sud).

Selon lui, "le Hamas a repris la construction de tunnels et, un ou plusieurs d'entre eux passent sous la frontière, "sapant ainsi la souveraineté d'Israël".

"Nous ne devons pas autoriser un retour à la situation qui prévalait à la veille de 'Bordure protectrice'. La timidité de la politique de sécurité du Premier ministre nuit à la force de dissuasion de Tsahal, et sacrifie le sort des habitants qui vivent à la frontière de la bande de Gaza, et qui sont à la merci des attaques du Hamas", a-t-il affirmé.

"Il y a une justification morale pour agir de manière préventive contre tout tunnel qui passe sous la clôture," a-t-il ajouté.

Selon Bar-Lev, dès lors que l'opération israélienne de l'été dernier n'a pas été suivie immédiatement par un soutien international à un processus politique visant à démilitariser la bande de Gaza, "une opportunité importante a été manquée".

"Le fait que le gouvernement israélien permette aujourd'hui à ce que de l'argent qatari rentre dans Gaza, sans qu'ait été évoquée la démilitarisation de l'enclave palestinienne, constitue pour nous une défaite stratégique", a-t-il martelé.

i24news.fr



Lundi 18 Mai 2015 - 10:31