PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Israël: L'activiste Palestinienne Ahed Tamimi A été Libérée De Prison

​Trois individus arrêtés hier pour avoir peint un portrait de Tamimi sur le mur de séparation en Cisjordanie



L'activiste palestinienne Ahed Tamimi est sortie de prison dimanche matin après avoir purgé une peine de huit mois de prison en Israël. Elle avait été arrêtée après la diffusion d'une vidéo où elle frappait des soldats israéliens dans son village en Cisjordanie.Ahed Tamimi, 17 ans, et sa mère Nariman, également incarcérée, ont été transférées par les autorités israéliennes depuis la prison de Sharon jusqu'à un point de contrôle menant à la Cisjordanie, où toutes deux résident, selon le porte-parole de la prison Assaf Librati. Elles ont ensuite été remises aux soldats israéliens, a-t-il dit, qui les ont emmenées dans leur village de Nabi Saleh.Après avoir été libérée, Tamimi s'est livrée à quelques commentaires aux journalistes et à la foule qui s'était amassée pour l'accueillir aux cris de "nous voulons vivre en liberté". Elle donnera une conférence de presse plus tard dans la journée."La résistance continue jusqu'à ce que l'occupation prenne fin", a-t-elle clamé, sa voix recouverte par les cris de ses soutiens.

La veille de sa libération les autorités palestiniennes ont annoncé l'arrestation dans la soirée de deux Italiens et d'un Palestinien, auteurs d'un portrait géant d'Ahed Tamimi sur le mur de séparation israélien en Cisjordanie.
 
L'artiste Jorit Agoch, qui s'est identifié comme étant l'un des créateurs, a déclaré sur Facebook: "Nous sommes retenus par l'armée israélienne à Bethléem, si quelqu'un peut nous venir en aide, s'il vous plait faites-le!"Le département des négociations palestiniennes a posté une vidéo de l'arrestation sur Twitter, où l'on peut voir les trois hommes emmenés par la police, dont l'un menotté.Ahed Tamimi avait 16 ans au moment de son arrestation. Condamnée à huit mois de prison le 21 mars à l'issue d'un accord de "plaider coupable", l'adolescente avait déjà été impliquée dans une série d'incidents avec des soldats, dont les images avaient fait le tour du monde.L'affaire Tamimi a trouvé un large écho chez les Palestiniens qui considèrent Ahed Tamimi comme un véritable symbole de la lutte palestinienne.
 
Le procès de l'adolescente avait également bénéficié d'une importante couverture médiatique, le président Mahmoud Abbas ayant salué personnellement son "courage"."Vous ne pouvez pas prendre une petite terroriste et en faire une héroïne, mais c'est ce que nous avons fait", a regreté Oren Hazan, un député du Likoud (droite), le parti du Premier ministre Benyamin Netanyahou."Elle est très dangereuse", soutient-il estimant qu'un coup de poing ou de pied pourrait se transformer un jour en une attaque au couteau. "La plupart des Israéliens vous diront qu'ils voudraient la voir en prison pour 20 ans", a-t-il ajouté.
 
 
 

Aminata Diouf

Dimanche 29 Juillet 2018 - 11:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter